×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Comment un jeune cabinet investit le créneau de la traduction on line

Par L'Economiste | Edition N°:1429 Le 03/01/2003 | Partager

Niche à fort potentiel, la traduction et l'interprétariat deviennent de plus en plus prisés. Les nouvelles technologies de la communication (sites Web, développement de contenu, description de logiciels...) ouvrent à leur tour de nouvelles perspectives pour ce genre de prestations. C'est dans ce contexte que vient de voir le jour Dar Tarjama, cabinet spécialisé dans la traduction technique et des nouvelles technologies. Cette jeune entreprise propose la traduction du contenu et même des prestations clés en main pour des sites Web, en partenariat avec des développeurs et designers. S'ajoutent le contenu technique de logiciels, les cahiers des charges, les bases de données... avec le souci de respecter la terminologie en fonction du secteur d'activité et la nature du document traduit. La société compte un réseau de traducteurs freelance et de lauréats de l'Ecole du Roi Fahd d'interprétariat, qui ont fait leurs preuves dans différents secteurs.Pour Wafaa Tajri, fondatrice du projet et membre du bureau de l'Association des traducteurs assermentés auprès des juridictions au Maroc (ATAJ), «les prestations se positionnent dans un marché à cheval entre la sous-traitance nationale et une demande internationale, notamment dans les domaines techniques et spécialisés (nouvelles technologies, médecine, industrie...)». Mieux encore, tout en développant les besoins du marché sur le plan local, «nous avons l'ambition de décrocher des offres des marchés européen et américain et servir de plate-forme de sous-traitance régionale au Maghreb», souligne la fondatrice du cabinet. Cette dernière anime également un réseau en ligne, baptisé «Traducteurs du Maroc» et qui regroupe plus de 75 professionnels de la traduction. Par ailleurs, le nouveau cabinet compte déjà à son actif des «acteurs du secteur des NTI ainsi que des multinationales basées au Maroc et dans la région Mena (Middle East and North Africa).Amin RBOUB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc