×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Comment Marrakech fait sa promo

Par L'Economiste | Edition N°:2291 Le 05/06/2006 | Partager

. Soutien des festivals, séjours de découvertes aux agents de voyages…. Objectif: Plus d’animation et au moins un évènement par mois En terme de croissance, Marrakech devrait en 2006 reproduire le même schéma que celui de l’année précédente. Tant au niveau de l’investissement que pour la promotion touristique. «Une raison de plus pour continuer les efforts au niveau promotionnel», indique le maire de la ville, Omar Jazouli. A noter qu’en matière d’arrivées, la ville en a réalisé 1,4 million qui ont abouti à 5,3 millions de nuitées en 2005. Il faut dire que la ville se vend facilement. Elle y met d’ailleurs les moyens. Sur les 6 mois de l’année 2006, et d’après le Conseil régional du tourisme (CRT), près de 7 millions de DH en terme de promotion ont été investis, prestations en nature incluses. Des actions entreprises par le CRT, l’ONMT (Office national marocain du tourisme) et Royal Air Maroc (RAM) qui ont financés plusieurs éductours au profit de voyagistes russes, autrichiens, canariens et anglais. Des séjours ont aussi été organisés pour la presse allemande, hollandaise et canadienne. Par ailleurs, Marrakech était l’invitée d’honneur du Smap (salon de l’immobilier), tenu à Paris du 25 au 28 mai . Evènement organisé sous l’égide du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme marocain. Le stand de 100 m2, animé par le CRT, a accueilli quelque 20.000 visiteurs. Un succès total pour la ville, résolument orientée vers le tourisme auquel se greffe l’immobilier résidentiel ou touristique. La promotion est parmi les  premiers rôles du CRT, définis par la vision 2010. Celle-ci passe par des évènements à créer ou encore à soutenir. «Une destination comme Marrakech a besoin d’une dizaine de festivals par an», ajoute Jazouli. Le CRT a initié d’ailleurs un festival, celui de la magie qui en est aujourd’hui à sa troisième édition et qui s’est forgé une renommée internationale. Un autre évènement est en cours de préparation. Il sera organisé en collaboration avec le fameux festival Montreux de Jazz. «En fait, nous encourageons toute initiative qui tend vers la promotion de Marrakech, au-delà de ce qu’elle peut rapporter comme effet et notoriété immédiats», indique ce responsable du CRT de Marrakech. Auprès des médias européens, la ville a également la cote. Tout récemment, France 2 y a consacré une soirée exclusive, célébrant le cinquantenaire du Maroc, en partenariat avec le CRT et RAM (cf. www.leconomiste.com). De son côté, l’autre chaîne française, TF1, prépare un document dans le même sens. En cours aussi une émission TV de la télévision suisse romande. Elle sera consacrée aux stars et à Marrakech.


 
Animation

A Marrakech, il y a toujours de l’animation. Si on se dispute les soirées people, les festivals sont aussi des rendez-vous qu’on ne manque pas. Dernier en date, celui de l’Amitié auquel était conviée la presse européenne et américaine. Organisé par le conseil de la région  du Tensift Haouz et le CRT, son but est de mettre en avant la ville de Marrakech en mixant deux musiques (marocaine et rock). Il aura coûté la bagatelle de 3 millions de DH. Pour sa part, le CRT y a contribué à hauteur de près de 700.000 DH en valeur de prestations prises en charge par les hôteliers de la ville. De notre correspondante, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc