×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Comment l'ONE fait redécouvrir l'électricité aux établissements sociaux

Par L'Economiste | Edition N°:577 Le 20/08/1999 | Partager

· 18 millions de DH pour l'opération "Lumières pour l'école"
· Raccordement de 150 dispensaires au réseau d'électricité dans le milieu rural
· Mise à niveau des équipements internes de 178 orphelinats

Raccordement des écoles et des dispensaires au réseau d'électricité dans le milieu rural, révision à la baisse de la facture des orphelinats, mise à niveau des équipements internes dans les administrations pénitentiaires, telles sont les dernières actions en date menées par l'ONE auprès de plusieurs établissements sociaux. Ces opérations reposent sur un diagnostic, indique M. Abdelrhani Baakil, directeur de la Distribution à l'ONE. "Même si des zones rurales sont touchées par le réseau d'électricité, il se trouve que des écoles n'y bénéficient pas". De plus, les installations internes de ces établissements sont vétustes. L'enquête d'un consultant étranger avait révélé, il y trois ans, que l'électrification des écoles dans le milieu rural pouvait multiplier par 3 ou 4 fois le taux de réussite scolaire. Ces considérations ont amené l'ONE, en collaboration avec le Ministère de l'Education Nationale, à prendre en charge la mise à niveau des équipements de ces établissements et leur raccordement au réseau. Cette action est baptisée "Lumières pour l'école". L'Office s'est rendu compte ensuite que ces écoles ne disposaient pas d'un budget pour régler leurs redevances en électricité. Il a donc décidé de les faire bénéficier d'une consommation gratuite pour les 18 premiers mois.

Rationaliser la consommation


Au-delà de cette période, les écoles payeront les prix les plus bas possible pratiqués par l'ONE. Pour l'année 1998, ce sont 1.300 écoles qui ont été concernées par cette opération, soit 200.000 élèves. Son coût est de l'ordre de 18 millions de DH. Pour l'année en cours, l'opération sera étendue à 400 autres écoles. Pour ce qui est des dispensaires, l'ONE doit raccorder gratuitement 350 établissements au réseau. Près de la moitié ont déjà bénéficié de cette opération dont le coût global s'élève à 5 millions de DH.
Les actions ciblant les orphelinats et les pénitenciers vont dans le sens de la rationalisation de la consommation. Concernant les orphelinats, l'Office a procédé en partenariat avec Philips au changement des ampoules classiques par des LBC (lampes à basse consommation). Ces ampoules qui coûtent 4 ou 5 fois plus cher ont de plus une durée de vie 15 fois supérieure. Cette initiative, dont le coût est de 760.000 DH, a concerné 178 orphelinats. L'économie d'énergie réalisée est de 6 millions de DH. S'agissant des administrations pénitentiaires, l'ONE a opté avec le soutien du Ministère de la Justice à la mise à niveau de l'appareillage, notamment les lampes et les projecteurs. Ainsi, la consommation a été revue à la baisse de 60%. Pour l'heure, trois sites-pilotes (Aïn Borja, Oukacha, Marrakech) sur les 44 établissements touchés par cette opération.
La dernière action en date concerne la rationalisation de la consommation de 550 lycées et collèges. Il s'agit de transférer leur alimentation de la moyenne à la basse tension. Ces structures consommaient auparavant 10% de l'offre totale en raison du surdimensionnenment de leurs besoins.

Mohamed DOUYEB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc