×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

Cisjordanie: Des Israéliens s'opposent au démantèlement des colonies illégales

Par L'Economiste | Edition N°:617 Le 15/10/1999 | Partager


· Le Premier ministre israélien persiste à démanteler les 15 points de peuplement sauvage

Les colons israéliens ont décidé hier mercredi de passer à l'offensive pour tenter de bloquer la décision du Premier ministre Ehud Barak de démanteler 15 points de peuplement sauvage en Cisjordanie. Les colons avaient déjà lancé des actions de ce genre sous le précédent gouvernement travailliste d'Yitzhak Rabin, le Premier ministre assassiné en novembre 1995. Ils voulaient ainsi faire capoter le processus de paix et empêcher toute concession aux Palestiniens.
Le Premier ministre israélien a expliqué mardi aux colons que la colonisation devait se faire dans le cadre de la loi et que la création de points de peuplement sauvage isolés ne renforçait pas la position d'Israël avant le début des négociations sur le statut final des territoires palestiniens.

Gel des extensions


M. Barak a malgré tout tenté d'arrondir les angles. Il a accepté de recevoir à nouveau une délégation de colons hier soir avant d'enclencher le processus de démantèlement. Le Premier ministre a statué mardi dernier que huit points de peuplement avaient été établis de «façon légale». Trois autres allaient obtenir a posteriori les autorisations nécessaires de l'admi-
nistration militaire. Seize autres points de peuplement, bien qu'ils aient été jugés «illégaux», ne seront pas démantelés, mais leur extension sera gelée. Par contre, les 15 points de peuplement sauvage devront être complètement démantelés.
La radio militaire a pour sa part estimé que l'évacuation de ces points de peuplement n'interviendrait pas avant la semaine prochaine. Car M. Barak espère encore convaincre les colons de procéder à une évacuation volontaire.
Le Premier ministre a ainsi suivi les recommandations que lui avaient présentées les responsables de l'armée dans un rapport. Il souhaite que l'opération se déroule sans confrontations.

Hicham RAIQ (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc