×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Ciments du Maroc optimiste pour 2008

Par L'Economiste | Edition N°:2730 Le 07/03/2008 | Partager

. Chiffre d’affaires en hausse de 13,7%. Un dividende par action de 45 DHBoostée par le dynamisme du secteur du bâtiment et des travaux publics, Ciments du Maroc a profité d’une conjoncture favorable, d’ailleurs, pour l’ensemble de la filière. Suite à la tenue de son conseil d’administration le 3 mars dernier, la filiale d’Italcementi Group (5e producteur mondial) a rendu public ses résultats au titre de l’année 2007. Hors filiales, Ciments du Maroc SA aura réalisé un chiffre d’affaires opérationnel en hausse de 13,7% à 2,3 milliards de DH, et un résultat d’exploitation de 900 millions de DH (+4,3%). Dans le détail, l’excédent brut d’exploitation a dépassé à peine un milliard de DH, soit en hausse de 4,3%. Sous l’effet conjugué du surenchérissement des coûts des combustibles solides et des achats de clinker, le résultat d’exploitation ressort à 900 millions de DH, soit en progression de 4,3% également. 2007 a connu une augmentation de la consommation nationale du ciment. Résultant d’un contexte favorable du secteur de la construction, en particulier dans le domaine de l’habitat social, des grands travaux d’infrastructures de base et d’aménagements de zones touristiques et industrielles, la consommation au niveau du Royaume a progressé de 12,6% par rapport à 2006. Dans cette conjoncture, Ciments du Maroc a réalisé une progression de ses ventes de l’ordre de 11% sur le marché domestique (11,8% si l’on tient compte des ventes de sa filiale Indusaha). D’où un chiffre d’affaires opérationnel de 2,3 milliards de DH en hausse de 13,7%.Pour sa part, le résultat net s’établit à 613 millions de DH en hausse de 16,6% par rapport à 2006 après avoir subi une dotation aux provisions d’investissements industriels de 196 millions de DH, d’une dotation pour litige fiscal et d’une reprise de provisions de 127 millions de DH.Les trois usines et le centre de broyage de Laâyoune (Indusaha) du cimentier ont continué sur leur lancée. «Des investissements importants sont en cours de réalisation pour faire face à la demande», précise Mohamed Chaïbi, PDG du groupe. Il s’agit notamment de poursuivre l’extension des capacités de broyage ciment et de production de clinker de l’usine de Marrakech et la construction de la nouvelle usine d’Aït Baha d’une capacité de deux millions de tonnes de ciment dans la région d’Agadir. L’extension de périmètre du béton prêt-à-l’emploi et des granulats constitue également un chantier non négligeable pour la cimenterie.Les ports (TangerMed en tête), l’extension de l’aéroport Mohammed V à Casablanca et les différents projets touristiques en construction entretiennent l’optimisme chez la profession. «En l’absence d’éléments exceptionnels, et compte tenu de l’orientation actuelle du marché du ciment, les résultats de l’exercice 2008 devraient évoluer favorablement», estime le management de la société. Said MABROUK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc