×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    Ciment: Le mexicain Cemex leader en Espagne

    Par L'Economiste | Edition N°:55 Le 26/11/1992 | Partager

    En réponse à l'arrivée en force des entreprises étrangères sur le marché espagnol, qui est le troisième européen derrière les marchés italien et allemand, les deux cimentiers locaux Valderrivas et Cementos Portland ont décidé de fusionner. Sur les dix premières cimenteries espagnoles, seules Valderrivas et Cementos Portland sont majoritairement espagnoles.
    Avec une capacité de production de 5,3 millions de tonnes et un chiffre d'affaires d'environ 3,2 milliards de DH, elles représenteront ensemble quelque 10% du marché espagnol. Ce dernier est contrôlé à hauteur de 60% par des capitaux étrangers.
    Avec une part de marché de 26% selon les ventes réalisées au cours de 1991, le mexicain Cemex occupe depuis l'été dernier la place de leader. Cette position a été gagnée grâce à l'acquisition, pour 215,8 milliards de Pesetas (environ 16 milliards de Dirhams avant la dévaluation de la monnaie espagnole le week-end dernier), de 98% du capital de Valenciana et de Sanson, qui représentent 30% du marché, soit une capacité de production annuelle de 10,2 millions de tonnes. Suite à cette prise de contrôle, Cemex s'est du coup arrogé le quatrième rang des producteurs mondiaux.
    Les actifs de Valenciana et de Sanson sont estimés à 173,6 milliards de Pesetas (13,3 milliards de Dirhams). Au cours du premier semestre, les deux sociétés ont affiché un chiffre d'affaires de 45 milliards de Pesetas et dégagé un résultat brut de 4,1 milliards. De Janvier à Septembre 1992, Valenciana a réalisé un profit brut de 1,12 milliard de Pesetas, contre 5,27 milliards au cours de la même période de 1991, pour un chiffre d'affaires de 39,9 milliards de Pesetas. Sanson a, de son côté, enregistré un bénéfice brut de 3,72 milliards de Pesetas pour 26,2 milliards de ventes.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc