×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

CIH se recentre sur les métiers de la banque

Par L'Economiste | Edition N°:3369 Le 24/09/2010 | Partager

. Cession de la totalité des actifs hôteliers à la CDG. Rachat des parts de la Caisse dans Maroc Leasing et Sofac. Augmentation de capital de 1 milliardL’opération était prévisible. Comme annoncé dans nos colonnes à plusieurs reprises, CIH va se retirer de l’activité hôtelière. Aujourd’hui la décision a été prise de céder sept actifs hôteliers à la Caisse de dépôt et de gestion. En contrepartie, la banque reprendra des participations de CDG dans Sofac Crédit et Maroc Leasing. «Les discussions autour du montage de cette opération devraient débuter dans les prochains jours », confie à L’Economiste Ahmed Rahhou, PDG du CIH. La Caisse de dépôt et de gestion détient respectivement 29,6 et 46% du capital de Maroc Leasing et de Sofac. Elle est également actionnaire majoritaire (67,88%) dans CIH avec le Groupe Caisse d’Epargne à travers Massira Capital Management. Rappelons que les cours en Bourse de ses sociétés en plus de celui de BCP ont été suspendus lors de la séance du 23 septembre. Depuis son arrivée à la tête du CIH en 2009, Rahhou avait annoncé sa volonté de faire de la filiale de CDG une banque universelle qui exerce dans tous les métiers. Ce repositionnement stratégique s’est traduit par la mise en place d’un plan de développement sur la période 2010-2014. CIH entend investir de nouveaux segments notamment la banque de détail et de l’entreprise. Ce qui du coup rend plus pertinent le rapprochement avec les sociétés de financement Maroc Leasing et Sofac Crédit. Le projet d’entreprise du CIH repose sur 7 piliers principaux, une banque de détail en mouvement, une banque de l’immobilier de référence, une banque des entreprises sélectives, une politique de ressources humaines appropriée, un dispositif de risque renforcé, un reengineering des process et, enfin, la modernisation du système d’information. Sur le volet de la banque de détail, le management entend développer «le fonds de commerce des particuliers et professionnels déjà existant, à travers notamment l’activation de la clientèle de particuliers moyen et haut de gamme ainsi que celle des professionnels». Il envisage, d’un autre côté, de bancariser de nouveaux clients.D’ailleurs pour financer ses projets de développement le CIH va procéder à une augmentation de capital d’un montant pouvant atteindre 1 milliard de DH. L’opération sera ouverte à l’ensemble des actionnaires.


Résultats en amélioration

Le travail de Rahhou commence à donner ses résultats. En dépit d’un contexte difficile, le CIH parvient à améliorer la structure de collecte des dépôts. Ce qui se traduit par une croissance de 10% de l’encours des dépôts à vue et une baisse de 6% des dépôts à terme. En parallèle, les encours des crédits sains de la banque ont progressé de 3% avec un volume de déblocage qui a atteint 2,5 milliards de DH. Dans le même sens, les créances en souffrance ont baissé de 14% à 1 milliard de DH. Dans ces conditions, CIH réalise un résultat net consolidé part du groupe de 24,3 millions de DH retraité d’une provision pour couvrir le risque fiscal de 168 millions de DH.F. Fa. & M. A. B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc