×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Chaussures/jouets
Les détaillants résistent à la grande distribution

Par L'Economiste | Edition N°:2265 Le 28/04/2006 | Partager

. La créativité, l’innovation et la spécialisation sont des éléments essentielsEn 2005, la plus grande part des ventes en Europe de chaussures de sport, de jeux et jouets a été réalisée par des détaillants spécialisés, qui arrivent ainsi encore à résister à la grande distribution, selon une étude publiée jeudi par le cabinet NPD. «Pour les circuits spécialisés de ces deux secteurs, la créativité, l’innovation et la spécialisation sont des éléments essentiels pour séduire les consommateurs», estime Isabelle Grenet, directrice générale de NPD France.L’année dernière, 57% des ventes de chaussures de sport ont été réalisées par les spécialistes de sport dans les cinq principaux pays européens suivis par NPD (Royaume-Uni, Allemagne, France, Italie et Espagne).Cette part s’explique par la nouvelle politique de ces enseignes, «qui leur a permis de séduire leur public» en créant un milieu favorable à l’achat et renforçant leur présence dans les centres-villes et centres commerciaux.Par ailleurs, le profil des principaux consommateurs de chaussures de sport favorise les circuits spécialisés, puisque 40% des achats de chaussures de sport sont effectués par des consommateurs âgés de 15 à 35 ans. Les adolescents et les jeunes qui achètent des chaussures de sport à la fois pour la pratique sportive  et pour une utilisation quotidienne se rendent essentiellement dans les magasins spécialisés de sport et les boutiques «branchées» des centres-villes, selon NPD. Sur le marché des jeux et des jouets en Europe, 38% du chiffre d’affaires total est effectué par des spécialistes, qui constituent ainsi le principal canal de distribution. A la différence du marché de la chaussure de sport, ce sont les parents et les grands-parents qui animent ce marché, représentant 67% des achats en valeur. Ils sont «très attentifs aux marques, aux aspects éducatifs et ludiques et à la sécurité», souligne NPD.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc