×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Chaussures importées: Les mesures antidumping adoptées

Par L'Economiste | Edition N°:2351 Le 31/08/2006 | Partager

. Les produits chinois et vietnamiens seront taxés à l’importation de respectivement 16,5 et 10%LA Commission européenne a adopté mercredi 30 août les mesures antidumping visant les chaussures importées de Chine et du Vietnam, proposées fin juillet par le commissaire au Commerce Peter Mandelson mais rejetées à ce moment-là par une majorité des Etats membres de l’UE, a indiqué un porte-parole. Cette décision revient à mettre au défi les 25 de trouver un accord entre eux d’ici au 6 octobre, lorsque les mesures temporaires actuellement en place viendront à échéance. La Commission, sur la base d’une longue enquête confirmant le dumping des fabricants chinois et vietnamiens de chaussures à dessus cuir, propose de les taxer à l’importation en Europe de respectivement 16,5 et 10%. «La Commission a rempli ses obligations et ses responsabilités et a mis sur la table une proposition raisonnable. Il revient maintenant aux Etats membres d’en débattre entre eux», a commenté Peter Power, porte-parole de Mandelson. Fin juillet, cette proposition de la Commission s’était heurtée à l’opposition de 14 Etats membres, entraînés par les «libéraux nordiques» hostiles aux mesures antidumping, lors d’une réunion du comité consultatif antidumping de l’UE. Une précédente proposition, jugée au contraire trop complaisante par les «protectionnistes du Sud» conduits par l’Italie, n’avait pas non plus recueilli le consensus des 25. En l’absence d’accord entre les Etats membres, les mesures temporaires actuellement en vigueur (taxation de 19,4% et 16,8% respectivement des chaussures chinoises et vietnamiennes) ne seront pas remplacées, laissant la porte ouverte aux importations. «L’avis rendu par le comité consultatif en juillet ne reflète pas nécessairement la position que les ministres prendront en septembre», a estimé M. Power. La Commission souligne que ces mesures antidumping concernent environ 11% des chaussures vendues chaque année dans l’UE.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc