×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Chambre des Conseillers: Le tirage au sort aujourd'hui

Par L'Economiste | Edition N°:1557 Le 09/07/2003 | Partager

. C'est la première étape pour le renouvellement du deuxième tiers . L'Istiqlal compte sur les prochaines échéances pour gagner de nouveaux sièges. Pour la présidence de la chambre, le pôle haraki pourrait présenter un candidat uniqueLe tirage au sort pour le renouvellement du deuxième tiers de la Chambre des Conseillers démarre aujourd'hui mercredi en séance plénière. Dès 10 heures, le sort de 90 conseillers parmi les 180 qui n'ont pas été renouvelés le 11 juillet 2000 sera tranché. 90 conseillers seront en effet choisis par tirage au sort pour être renouvelés le 6 octobre prochain. Conformément à la Constitution, les conseillers de la deuxième Chambre du Parlement sont élus pour un mandat de 9 ans et renouvelés au tiers chaque trois ans. Le premier tiers sur les 270 membres de la Chambre a été tiré au sort pour le renouvellement en 2000. Ce premier tirage avait abouti à l'éviction de 90 conseillers dont l'ancien président Mohamed Jalal Essaïd. Les fameuses boules fermées et les urnes transparentes avaient été utilisées pour la première fois. La même formule est reconduite pour le tirage au sort de cette deuxième tranche. Le renouvellement ne concerne néanmoins que les 180 membres qui le n'ont pas été la dernière fois. Une procédure est mise en place pour s'assurer de la transparence du tirage au sort. Pour avoir une preuve de contrôle, les noms des non-sortants sont également vérifiés.Le tirage au sort du deuxième tiers aujourd'hui revêt néanmoins une importance particulière. A l'issue de cette opération, les dates de renouvellement de chacun des collèges constituant la Chambre des Conseillers seront définitivement fixées. Maintenant que le sort des deux tiers est connu, les 90 restants qui auront achevé leur mandat de 9 ans seront renouvelés automatiquement en 2006, sans recourir à un nouveau tirage au sort. La première tranche qui a été renouvelée en 2000, le sera à nouveau en 2009 et la seconde dans 9 ans exactement. A partir d'aujourd'hui, nos conseillers n'auront plus à se soumettre au jeu du hasard. Entre la date du tirage au sort de cette deuxième tranche aujourd'hui et celle des élections pour le renouvellement prévues le 6 octobre, les grands électeurs seront à leur tour choisis à l'issue des élections des chambres professionnelles prévues le 25 juillet prochain, des communales le 12 septembre et des représentants des salariés le 16 du même mois. Un calendrier très chargé qui exige une grande vigilance pour l'aboutissement de ce processus. Il est clair toutefois que le corps électoral qui élira les nouveaux conseillers sera connu trois semaines avant. Les partis politiques préfèrent attendre de voir les résultats des prochaines échéances électorales pour décider de la meilleure stratégie à adopter. Le parti de l'Istiqlal reste confiant quant aux résultats des prochaines échéances électorales (communales, professionnelles et des salariés). Pourvu que l'administration n'intervienne pas pour orienter le choix des électeurs, espère Khalil Boucetta, membre du comité exécutif (CE) du parti. «Il n'y a qu'à revenir aux élections de 97 lorsque l'administration a levé le pied pour voir comment notre parti a bien progressé«, ajoute Boucetta. En tous cas, le PI veillera au choix de bons profils pour les prochaines élections. Trois critères devraient présider à ce choix: popularité, intégrité et compétence professionnelle. La réunion tenue hier mardi entre les présidents de l'Union générale des agriculteurs du Maroc (UGAM) et l'Union générale des entreprises professionnelles (UGEP) avec les membres du CE du PI a permis la mise en place des axes de la campagne médiatique pour les prochaines élections des chambres professionnelles. La session ordinaire des inspecteurs du parti, prévue aujourd'hui, s'inscrit également dans cette optique. Pour le Mouvement Populaire, il n'existe aucun moyen possible de lutter contre les pratiques qui entachent les élections des membres de la Chambre des Conseillers. Pour Driss Sentissi, membre du Bureau exécutif du MP, il reste difficile sinon impossible de contrôler les grands électeurs. Il a assuré néanmoins qu'il y a actuellement une grande entente entre les secrétaires généraux des trois partis de la Mouvance Populaire. Il y a donc de grandes chances que le pôle haraki présente un candidat unique pour la présidence de la deuxième chambre. Une éventualité qui n'en laissera pas beaucoup (chances) à l'actuel président. Mustapha Okacha, contrairement à des rumeurs qui avaient circulé auparavant, compte se représenter, selon des sources du RNI.


Le renouvellement en trois étapes

L'opération de tirage au sort du deuxième tiers de la Chambre des Conseillers se déroule en trois étapes. D'abord, une liste nominative des 180 conseillers est dressée avec la répartition de la chambre par collèges. 60% pour les collectivités locales, 30% pour les chambres professionnelles et 10% pour les représentants des salariés. 108 conseillers sont concernés parmi les représentants des collectivités locales, 22 des Chambres d'Agriculture, 16 des Chambres de Commerce, d'Industrie et de Services, 14 de l'Artisanat, 18 des représentants des salariés et seulement 2 des Chambres de Pêche maritime. Ces deux derniers sont Lhousseine Bejdiken du RNI et Mohamed Laârbi Bourass du FFD. Les 180 noms sont mis individuellement dans des boules puis dans une urne transparente. Après avoir mélangé les boules, commence la deuxième étape. 90 noms sont tirés et mis dans un autre bocal par les présidents des groupes sous le contrôle des secrétaires. Les boules sont ouvertes et le nom du conseiller est enregistré sur une autre liste. Le tirage se poursuit de la même façon pour les autres collèges. La dernière étape consiste à annoncer les noms des conseillers qui seront renouvelés.Noureddine FASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc