×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Chaîne et trame: Comment entamer le repositionnement

Par L'Economiste | Edition N°:1606 Le 22/09/2003 | Partager

. L'étude recommande une stratégie offensive: restaurer, conforter et renforcer la position . Plusieurs propositions aussi comme la création d'un centre industriel régional de mode ou un festival La semaine internationale du Textile et Habillement qui se tient du 13 au 17 octobre prochain promet d'être riche en enseignements. Y seront révélés les résultats des diagnostics par filière menés conjointement par l'Amith et EME (Euro-Maroc-Entreprise) lequels seront traduits en plans d'action. Ces derniers sont destinés à accompagner les entreprises dans leur mise à niveau. C'est le cas de la filière chaîne et trame dont les résultats ont été dévoilés, le 15 septembre dernier par l'Amith (cf leconomiste.com). Pour Jean François Limantour, expert chargé de cette mission, le Maroc recèle un gisement de compétitivité à exploiter sans trop de difficultés. De plus, ajoute l'expert, «le dynamisme des entrepreneurs montre qu'ils sont disposés à passer à l'offensive et surtout qu'ils sont conscients des enjeux».Excellente chose, puisque la stratégie concoctée par Limantour se veut offensive. Elle doit permettre à la filière d'effectuer un bond qualitatif et de provoquer une véritable mutation. Ainsi, préconise-t-il dans une première étape, de restaurer la compétitivité du secteur, en musclant les entreprises (formation, investissement). Cela doit conduire la production vers une offre plus complète et nécessairement plus créative. Le second volet concerne la fabrication de produit fini. Il s'agit de s'extirper d'une logique de soustraitance, pour se dirigernt vers la cotraitance (sous-traitance mais avec ses propres matières premières) et évoluer ainsi vers la création de produits finis et de collections (développement du sourcing). Cela entre en droite ligne avec les actions menées par l'Amith pour le repositionnement stratégique du secteur. Et en dernier lieu, l'expert met l'accent sur le développement de la création, vecteur principal pour la séduction des donneurs d'ordres nouvelle génération. Les entreprises s'intéressent de plus près aux pièces à manches (casual wear chic) telles que les manteaux, vestes et également se dirigent vers des produits intégrant des tissus haut de gamme. Les Roumains, par exemple, fabriquent les produtis Max Mara, Hugo Boss ou encore Stefanel. Lorsque la position est consolidée, il faut la renforcer et passer à l'offensive sur de nouveaux marchés européens.Parmi les recommandations, figure la création de centres industriels régionaux de mode. Inspirés des technopoles textiles turques ou des districts italiens, ils regroupent les entreprises du secteur dans son ensemble (amont, aval, accessoires…). Générateurs d'emplois et de richesse, ils permettraient de valoriser l'image du Maroc.Tout aussi souhaitable, la création de structures club pour la mise en œuvre de la stratégie. Composé de 40 sociétés performantes, le club ménera des expériences pilotes créant un effet d'entraînement pour la profession. Une des propositions suggère aussi la mise en place d'un festival de mode annuel, pour une image fashion du Maroc. Outre les défilés, cet événement doit prévoir des rencontres avec de grands designers internationaux et des industriels étrangers pour favoriser l'investissement.


Fashion center

L'idée de constituer un réseau d'antennes à l'étranger est interéssante. Cela permettrait d'avoir une visibilité sur les marchés étrangers et d'y élargir ses parts. Une première antenne pourrait ouvrir à Paris, puis Milan, ou encore Londres. Ce fashion center, servirait de show-room pour les entreprises marocaines et de lien avec les donneurs d'ordre.Radia LAHLOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc