×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Céréales: Opération de charme française aux minotiers marocains

Par L'Economiste | Edition N°:532 Le 18/06/1999 | Partager

· Une visite guidée de quatre jours au coeur de la filière française
· Objectif: Changer l'image de qualité très moyenne du blé français


L'année agricole étant mauvaise, les importations de céréales devront prendre un trend haussier. Le Ministère de l'Agriculture estime en effet que, pour couvrir le déficit céréalier global, les importations devront dépasser 47,8 millions de quintaux lors de la campagne prochaine. Un gâteau qui ne laisse pas indifférents nos voisins français, qui restent les premiers fournisseurs du Royaume. Céréaliers de France, un groupe dirigé par des producteurs agricoles français à invité la semaine dernière une délégation de minotiers marocains, conduite par M. Ghali Sebti, président de la FNM (Fédération Nationale de la Minoterie). C'est France Export Céréales, l'organe du groupe préposé à la promotion internationale de céréales françaises à l'étranger, qui était en charge de l'organisation. Les français veulent ainsi mettre le turbo sur la promotion de leurs productions tout en se différenciant des autres origines, principalement les Etats-Unis qui sont leur plus farouche concurrent. Pour M. Yann Lebeau, chef de mission de France Export Céréales au Maroc, "le prix n'est plus le seul argument de vente. Des notions comme la qualité et la prestation de services acquièrent leurs lettres de noblesses". C'est donc sur ce registre que s'inscrit l'opération de charme organisée par les Céréaliers de France.
La démarche adoptée vise directement l'utilisateur final du blé importé, en l'occurrence les minotiers. L'objectif, selon M. Lebeau, est de mieux cerner les besoins des acheteurs et l'utilisation des produits finis d'une part et, d'autre part, de mieux faire connaître l'offre française.
Il s'agit aussi et surtout de sortir le blé français du carcan d'une image de qualité très moyenne qui lui colle à la peau. En effet, les minotiers marocains reprochent beaucoup de n'être livrés qu'en blé de seconde qualité, les blés supérieurs étant réservés aux besoins de la meunerie française ou européenne. "C'est un problème récurent qui ne pourra être réglé qu'avec la mise en place d'un gradin (classement) des qualités de blé à l'échelle française", explique M. Ghali Sebti. Les Céréaliers de France promettent une pareille mesure pour la prochaine campagne. En attendant, c'est aux minotiers marocains d'être vigilants en imposant des normes strictes dans les cahiers des charges afférents à leurs achats pour exiger les qualités requises. Un travail pas toujours facile au regard de la foison de variétés qui existent ou qui sont développées chaque jour. D'où l'intérêt de la visite d'information organisée pour les minotiers marocains qui visait entre autres à se familiariser avec les différentes variétés céréalières utilisées et leurs caractéristiques particulières.


17 opérateurs en visite


LE voyage qui s'est déroulé du 8 au 11 juin comprenait une délégation composée de 17 personnes, dont un journaliste de L'Economiste. Outre le président de la FNM, étaient aussi présents tous les présidents des associations régionales de la minoterie industrielle.
Au programme, la visite d'une station expérimentale de l'Institut Technique des Céréales et des Fourrages (ITCF) située à Boigneville près de Paris. Le voyage comprenait aussi un déplacement vers une exploitation agricole, une visite de plusieurs silos et de moulins industrielles. Etaient aussi prévus un passage par l'Ecole de Boulangerie de Paris et enfin une visite guidée des infrastructures portuaires céréalières du port de Rouen. Il convient de souligner que tout au long de la visite, des contacts d'affaires ont été établis.

Ghassan KHABER

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc