×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Céréales: Les commerçants constituent les principaux intervenants

Par L'Economiste | Edition N°:538 Le 28/06/1999 | Partager

· 3 millions de quintaux commercialisés au 22 juin
· La moyenne des prix tourne autour de 250 DH le quintal


La collecte céréalière se poursuit à un rythme assez élevé. Au 22 juin, ce sont près de 2.978.446 quintaux qui ont trouvé preneur, indique l'ONICL (Office National Interprofessionnel des Céréales et Légumineuses). La collecte est donc nettement inférieure à celle enregistrée un an auparavant (5.701.951 q), dont elle ne représente que la moitié. Cependant, cette quantité constitue un peu plus du double de la collecte de 1997 (1.316.688 q).
Avec une part de près de 66% des achats à la production, les commerçants demeurent les principaux intervenants sur le marché du blé tendre. Ils sont suivis du secteur coopératif qui a réalisé 26% avec 756.167 quintaux. La participation des minoteries industrielles, quant à elles, reste faible comparativement aux réalisations de ce secteur durant les campagnes précédentes. En effet, cette part a varié entre 18% pour la récolte 1998 et 29% pour celle de 1997.
AU 22 juin, la collecte régionale des céréales montre la prédominance du Centre qui a participé pour 42% à la collecte globale. Cette région est suivie du Centre-Nord avec une contribution de 24% et du Centre-Sud avec 15%. A elles trois, ces régions ont collecté 81% des quantités de blé tendre achetées par l'ensemble des opérateurs de ces régions. Particulièrement affectées par le retard des pluies, l'Oriental et le Sud détiennent une quote-part cumulée dans la collecte 1999 ne dépassant pas les 1%.
S'agissant des autres céréales (blé dur et orge), leur collecte demeure très faible par rapport à celle du blé tendre qui représente 99% de la récolte. Les commerçants ont acheté 12.538 quintaux de blé dur, soit 96% et le reste, 544 quintaux, est réalisé par les coopératives. Il est à signaler que les semouleries sont toujours absentes de la collecte de cette céréale. De leur côté, les quantités d'orge collectées n'ont pas dépassé 17.041 quintaux, soit 86% du niveau atteint pour la récolte 1998 et plus du double de celui de 1997. Côté prix, la moyenne enregistrée à l'échelle nationale tourne autour du prix de référence fixé pour le blé tendre, soit 250 DH le quintal. Le prix le plus bas est de 240 DH le quintal relevé au niveau des régions d'Oujda et d'El Jadida. Le prix le plus élevé qui est de 265 DH le quintal a été payé par les opérateurs de la région de Meknès.

Meriem OUDGHIRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc