×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique Internationale

Célébrées par les Communautés chrétiennes le 11 avril : Pâques: Naissance du Christianisme et du dimanche férié

Par L'Economiste | Edition N°:74 Le 08/04/1993 | Partager

Dimanches et les vacances de Pâques sont devenus des rites quasi-universels. L'origine est la même, religieuse au départ. Puis ces fêtes sont devenues laïques. Trois prêtres expliquent à L'Economiste la genèse de Pâques. Récit d'un événement, fondement du Christianisme.

A l'origine des dimanches fériés se trouve en réalité le dimanche de Pâques. Tout débuta lorsque les apôtres Jean et Pierre ont découvert le tombeau de Jésus vide, un dimanche, "Jour de la Résurrection". Cette journée a été depuis appelée, "le Jour du Seigneur". Journée de recueillement et de prière pour les chrétiens, elle est devenue journée de repos pour pratiquement tout le monde.

Le Père André de l'Eglise catholique Notre Dame de Lourdes, le Pasteur Reitzer de l'Eglise protestante, et le Révérend Antony Brown de l'Eglise anglicane, tous trois installés à Casablanca, nous ont reçus pour nous expliquer les origines des dimanches fériés et du dimanche de Pâques.

La fête est commémorée par les communautés juive et chrétienne, mais elle revêt pour chacune d'elles une signification différente.

En effet, dans la religion juive, Pessah, La Pâque (s'écrit avec un article et au singulier) commémore une libération du peuple juif, après le passage de la Mer Rouge par Moïse et le peuple juif, fuyant le Pharaon et l'esclavage.

La tradition veut en d'autres rites que les juifs mangent l'agneau Pascal, en symbole du dernier repas pris par Moïse avant son départ d'Egypte. Le fait de vivre symboliquement ce repas rappelle au peuple juif l'intervention de Dieu pour le sauver.

La Mer Rouge s'est écartée au passage des juifs guidés par Moïse, puis refermée arrêtant le Pharaon. L'événement a été retracé de manière spectaculaire par Cécile B. Demille dans "Les dix commandements". Moïse joué par Charlton Heston allait recevoir les tables de la loi, alors que Pharaon (Yul Brynner) médusé était stoppé par les flots.

Pour la communauté chrétienne Pâques (sans article et au pluriel) est une fête commémorant la résurrection du Christ.

L'Histoire a voulu qu'elles coïncident avec la Pâque juive. Elles sont le fondement de la chrétienté. Il s'agit d'un événement, qui, à la différence de Noël (qui garde une connotation plus populaire), revêt un caractère plus mystique.

Les prêtres contactés expliquent que "Jésus, conscient de ce qui l'attendait, a choisi la veille de la Pâque pour entrer à Jérusalem occupée par les Romains".

Il fut d'abord acclamé comme le Messie attendu, puis contesté. Dénoncé par Juda, il fut arrêté, jeudi, la veille de la Pâque.

"Il fallait éliminer "l'agitateur" avant La Pâque juive. D'où la concordance des fêtes". Pressé par l'opinion publique, le procureur romain Pilate prononce la sentence de la condamnation à mort le jeudi, veille de la Pâque, pour en finir donc avant la fête.

Sur la "procédure", cette exécution est exceptionnelle à deux titres: D'abord Jésus a été condamné par les Romains. Ils exerçaient une espèce de protectorat qui n'autorisait pas à prononcer les condamnations de juifs. En conséquence, Jésus fut exécuté à leur manière, par crucification, alors que la tradition juive imposait la lapidation.

Jour du Seigneur

Jésus aurait été crucifié vendredi à neuf heures et son agonie aurait duré jusqu'à quinze heures.

Les chrétiens retiennent que Jésus est mort sur la croix au moment où on égorgeait l'agneau pascal. D'où le poids symbolique de son sacrifice. (Un gouverneur romain aurait estimé à 25.000 le nombre d'agneau égorgés le jour de la Pâque cette année).

Le samedi étant un jour sabbat pour la communauté juive, la découverte du "tombeau vide" n'a pu avoir lieu que dimanche, jour de la résurrection présumée.

C'est ainsi que cette journée est devenue la journée du "Seigneur" et dimanche le jour du repos dominical.

On situe cet événement entre l'an 30 et l'an 33.

La date du dimanche de Pâques a été fixée par le concile Nicée 325 ans après. Elle se situerait "le premier dimanche après la pleine lune qui a lieu soit le jour de I'équinoxe de printemps (21 mars) soit aussitôt après cette date. Pâques est donc au plus tôt le 22 mars. Si la pleine lune tombe le 20 mars, la suivante sera le 18 avril (29 jours après). Si ce jour est dimanche, Pâques oscille entre le 22 mars et le 22 avril et de sa date dépendent celles des autres fêtes mobiles".

Célébrations

Pour les petites communautés protestantes et anglicanes de Casablanca, la célébration de Pâques débute le dimanche des rameaux (4 avril) qui est le dernier dimanche de "carême," et précédant dimanche de Pâques. Il marque le début de "la semaine sainte" qui commence par une réunion dans la cour de l'église. L'objet est une réflexion sur la condamnation du Christ.

"La souffrance de Jésus est un crédit donné aux hommes. Il a fait pour nous ce que nous ne pouvons pas faire pour nous-mêmes", explique le Père André.

Vendredi Saint, 9 avril, est célébrée la "passion" du Christ (au sens originel de souffrance, compassion): arrestation et mort sur la croix). Cette journée est "maigre": traditionnellement, un chrétien ne mange pas de viande. Une réunion évoquant les derniers moments de la vie de Jésus a lieu entre 12 et 15 heures. Il s'accompagne d'un repas Agape (En Grec, amour don de soi, par opposition à Eros, Amour qui prend) où l'un des fidèles simule des ablutions des pieds, en signe d'humilité, répétant ainsi la gestuelle effectuée par Jésus.

Puis, le dimanche 11 avril, une messe avec l'eucharistie est donnée. Elle se tient dans une atmosphère de gaieté.

Pour la communauté catholique de Casablanca, cette manifestation se déroule à peu près de la même façon à des dates identiques.

Dimanche des rameaux commémore l'entrée du Christ à Jérusalem, pour la Pâque. Jeudi est un jour de recueillement où le même rituel des ablutions des pieds se déroule.

Vendredi est reconstitué le "chemin de croix"; "Jésus sortit de la ville, en portant lui-même sa croix, pour aller à un endroit appelé, "lieu du crâne". Là, les soldats le clouèrent sur la croix", rapportent les Evengiles.

Le samedi soir, une messe est donnée à l'occasion de la veillée Pascale. Elle mêle une liturgie sur le feu et la lumière. Sa signification est la victoire de la vie, (symbolisée par les cierges, la lumière) sur les ténèbres. Dimanche a lieu une messe solennelle.

Chocolats

Ce jour de Pâques a été aussi, pendant longtemps, le jour de la célébration des baptêmes. Ceux-ci n'ont pas toujours eu lieu à la naissance des enfants.

Pour les adultes, la préparation de ces baptêmes commençait quarante jours auparavant. Cette cérémonie se concrétise par un lavement des péchés, par l'eau. Elle débutait par le carême le "Mercredi des Cendres". Durant cette période avait lieu une préparation spirituelle

Quant aux oeufs de pâques, et leur mutation en confiserie et chocolat, elles ne sont que coutumes folkloriques, sans origine religieuse. Elles ont dépassé les frontières de la chrétienté pour faire le bonheur des confiseurs de Casablanca.

F.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc