×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Ce que cache la bande sonore de Saddam Hussein

Par L'Economiste | Edition N°:1572 Le 31/07/2003 | Partager

. Le président déchu confirme la mort de ses deux filsLe message du dernier enregistrement sonore de Saddam Hussein, diffusé mardi 29 juillet en début de soirée sur la chaîne satellitaire Al-arabiya, est à peu près celui-là: «Je suis toujours vivant« Le président déchu le 9 avril 2003 et traqué depuis par la plus puissante armée du monde, confirme en effet que ses fils, Oudaï et Qoussaï, ont été tués le 22 juillet. Cela pour prouver que lui-même est en vie, du moins jusqu'à cette date. Il affirme que la résistance contre les forces américaines se poursuivra malgré la mort de ses deux fils. La voix, dont l'authenticité n'a pu être vérifiée, appelle le peuple irakien au «jihad«, la guerre sainte. Mais selon Salah Najm, le rédacteur en chef de la chaîne, c'est bel et bien celle du président déchu. Ce qu'a confirmé un journaliste de l'agence de presse Reuters, familier avec la voix de Saddam Hussein. Pleurant la mort de ses fils, la voix attribuée à Saddam Hussein remercie Dieu d'avoir honoré le peuple irakien de leur martyre. Elle apporte que cette mort est intervenue après «une bataille courageuse contre l'ennemi, qui a duré six heures«. Selon des habitants de Moussoul, son neveu, Moustapha, aurait aussi péri aux côtés de Oudaï et Qoussaï. La voix affirme que c'est «un sacrifice pour Dieu, l'Irak et la nation«. Et avertit que «les jeunes de la nation arabe et de l'Irak suivront Oudaï, Qoussaï et Moustapha sur le champ du jihad«, la guerre sainte. «Vive notre nation glorieuse, vive l'Irak, vive la Palestine, libre et arabe du Jourdain à la mer (Méditerranée), et à bas le sionisme«. Saddam Hussein reste introuvable depuis la chute de son régime le 9 avril dernier. Mais des responsables militaires américains ont déclaré que les pistes de leur traque de Saddam Hussein se précisent. «Nous avons des gens en prison qui nous donnent des informations, nous avons des gens qui viennent nous voir avec des informations, et nous suivons ces pistes«, a déclaré mardi soir le général Norton Schwartz, directeur des opérations à l'Etat-Major. Selon lui, plus de 1.100 personnes ont été arrêtées depuis un mois, dont 68 responsables de l'ancien régime.Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc