×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

CDG dépasse les 2 milliards de DH de bénéfices

Par L'Economiste | Edition N°:3506 Le 12/04/2011 | Partager
Résultat net essentiellement attribuable à la plus-value réalisée sur Méditel
PNB en progression de 21%
La Caisse veut réorganiser son pôle finance

«Le Groupe Caisse de dépôt et de gestion récolte les fruits de ses efforts», s’est félicité d’emblée Anass Houir Alami, directeur général de CDG, lors de la présentation des résultats annuels, hier. L’institution publique tire surtout profit de son investissement dans Méditel. Il lui rapporte une plus-value de l’ordre de 1,2 milliard de DH suite à la cession de 20% du capital de l’opérateur à France Télécom (CDG détient encore 30% de Méditel).
Du coup, le groupe hisse ses revenus à 5,2 milliards de DH en hausse de 21%. Mais surtout, il génère un bénéfice confortable de 2 milliards de DH après 733 millions de DH une année plus tôt.
En dehors de l’opération Méditel, CDG a été particulièrement active l’année dernière sur le marché financier avec l’acquisition de 8% de BMCE Bank et la cession de 8% du capital de sa filiale immobilière CGI à RMA Watanya. La Caisse a également finalisé l’acquisition de 7 actifs hôteliers du CIH. Elle cède en contrepartie ses participations dans Maroc Leasing et Sofac à la banque. Ces dernières opérations devraient permettre d’accompagner la transformation du CIH, également filiale de la CDG en banque universelle. D’ailleurs la banque réfléchit à une reconfiguration de ses actifs financiers. «Nous avons l’ambition de demeurer dans le secteur financier. Reste à déterminer la configuration adéquate pour donner plus de sens à ce pôle et avoir une synergie plus poussée qu’aujourd’hui», souligne Alami. La cession de Maroc Leasing et Sofac est une première étape dans la nouvelle configuration du pôle financier. «Nous estimons qu’il y a plus de synergie entre les deux sociétés et le CIH qu’avec la CDG», estime le management. Ce qui laisse croire à une réorganisation du pôle financier autour du CIH.
En 2010, les métiers bancaires financiers ont contribué pour plus de la moitié (contre 39% en 2009) au PNB du groupe et 75% au résultat net (36% en 2009). La contribution des autres lignes de métiers aux profits est en baisse.
L’année dernière, l’institution financière a collecté 52 milliards de DH auprès de la clientèle, en augmentation de 13%. L’année aura, également, été marquée par la finalisation de l’externalisation de la dernière tranche de la Caisse interne de retraite de l’OCP. Le transfert qui porte sur un montant de 7 milliards de DH permet de hisser le chiffre d’affaires de la Caisse nationale de retraite et d’assurance (CNRA) à 7,4 milliards de DH contre 500 millions de DH en 2009. En outre, la gestion des fonds du travail (fonds de garantie des accidents du travail, fonds de solidarité des employeurs et fonds de majoration des rentes) sera transférée à la CNRA. De son côté, le Régime collectif d’allocation des retraites (RCAR) a servi 3,2 milliards de DH de prestations en 2010. Il compte à fin décembre plus de 195.000 affiliés.
En perspectives, le groupe CDG prévoit d’investir 48 milliards de DH sur la période 2011-2014, soit près de 10 milliards de DH par an. Cette enveloppe servira notamment à l’accompagnement de plusieurs chantiers: régionalisation, tourisme, infrastructures, développement urbain…

F. Fa

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc