Affaires

Casablanca: Nouaceur abritera le futur siège de la RAM

Par | Edition N°:1698 Le 05/02/2004 | Partager

. Une convention a été signée avec l'Agence urbaine pour la cession du terrain . Il est également prévu la construction d'un hôtel et d'un Centre de conférences Royal Air Maroc (RAM) va construire son siège social à Nouaceur. Une convention portant sur l'acquisition d'un terrain de 15 hectares a été signée dans ce cadre, hier, entre Mohamed Berrada, PDG de RAM, et Fouzia Imnsar, gouverneur, directrice de l'Agence urbaine de Casablanca.Le futur siège de la compagnie aérienne nationale aura, dans une première phase, une superficie couverte de 17.000 m2. Il sera construit en R+6 et aura une capacité de 1.100 personnes. Il disposera d'un vaste parking et sa conception sera modulable et extensible. En d'autres termes, le bâtiment sera multidirectionnel et permettra de recevoir, après, des extensions sans gêner son fonctionnement normal. Les travaux de construction dureront 18 mois.Il est également prévu la construction, sur le même site, d'un hôtel classé 3 étoiles. «L'Atlas Nouaceur» sera construit en R+5 sur une surface couverte de 8.500 m2 dans une première tranche. Il aura une capacité de 150 chambres. Un Centre de conférences et de nombreux commerces contribueront à la valorisation de ce site et à en faire un pôle d'attraction économique. La durée des travaux est estimée à 12 mois. L'implantation de RAM sur le territoire du pôle urbain de Nouaceur est un «projet structurant qui entre dans le cadre du développement de villes satellites autour de Casablanca», a indiqué M'hamed Dryef, wali du Grand Casablanca. Ainsi, Dar Bouazza, Bouskoura, Nouaceur, Médiouna et Tit Mellil sont appelées à connaître un développement structurel qui permettra le décongestionnement de la métropole. «Les problèmes de Casablanca trouveront leurs solutions dans les villes périphériques qui vont s'y développer», estime pour sa part le gouverneur de Nouaceur.Du côté de la compagnie aérienne, on souligne que la décision de «regrouper l'ensemble des activités sur un site unique, à l'aéroport, au coeur de l'activité aérienne» permettra de «créer des synergies à même de renforcer l'efficacité globale de RAM». L'investissement, dont on n'a pas voulu souffler mot, sera largement compensé par la reconversion de l'actuel siège social situé dans l'aéroport Anfa. L'option vente n'est pas exclue. En même temps, RAM table sur des gains en productivité et sur l'amélioration du fonctionnement engendrés par le regroupement et la cohésion des différents départements de l'entreprise.Du côté de l'Agence urbaine de Casablanca, on estime que celle-ci, outre ses attributions de planificateur et de gestionnaire urbain, a agi également en tant qu'aménageur foncier. «L'opération du pôle urbain de Nouaceur est la troisième des opérations initiées par cette agence», a indiqué Fouzia Imnsar. «Le pôle urbain Nouaceur se veut une locomotive pour un développement urbain durable et offre une composante urbaine harmonieuse et intégrée», affirme-t-elle. Il est à rappeler que le projet de création de la ville nouvelle de Nouaceur comporte, hormis le projet initié par RAM, une zone villas et activités commerciales d'une superficie de 75 hectares et d'une zone habitat économique de 20 hectares.


Présence

Outre l'activité transport aérien, Royal Air Maroc est présente à Nouaceur à travers de nombreuses autres activités. Certaines de ses filiales sont en effet installées sur le territoire de cette commune. Il s'agit de Snecma Morocco Engine Services (SMES) qui opère dans le domaine de la révision des moteurs d'avion. C'est aussi le cas de Matis Aerospace, une entreprise spécialisée dans la fabrication des câbles aéronautiques. Ces deux entreprises ont été créées en partenariat avec de grands groupes industriels et opérateurs internationaux dans le secteur de la fabrication d'avions. Jamal Eddine HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc