×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Casablanca: Les Espagnols s’occuperont du stationnement

Par L'Economiste | Edition N°:2350 Le 30/08/2006 | Partager

. C’est la société Parkigran qui remporte le marché . 10.000 places de stationnement pour 2007Bientôt, les horodateurs casablancais seront remis en service. Mais cette fois-ci, ce ne sont pas les sociétés marocaines qui s’en occuperont. Elles étaient 4 entreprises en lice pour décrocher ce marché, trois marocaines et une espagnole. Et c’est cette dernière qui a eu le dernier mot. Un des soumissionnaires marocains a été éliminé parce que tout simplement il n’a pas apporté, comme l’exige l’appel, le CPS (cahier de prescriptions spéciales), un modèle d’horodateur. Les deux restants ont un dossier technique moins solide que leur concurrent, l’espagnol Parkigran SA, qui «passe pour un professionnel et qui en ce moment gère le stationnement dans plusieurs ville espagnoles», selon un responsable de la mairie. C’est donc parti pour 9 ans d’exploitation avec possibilité de reconduction. Est-ce la fin du calvaire des stationnements dans la métropole? Ce n’est pas sûr. D’autant plus que cette problématique est très complexe; une complexité favorisée par des années de laisser-aller et de négligence. Le rapport du PDU (plan de déplacement urbain) le souligne haut et fort (cf. www.leconomiste.com). Cette grande étude qui a bénéficié d’un financement de 24 millions de DH par la Conseil de la Région, recommande deux choses selon le scénario retenu: intégrer le stationnement géré par les gardiens dans un cadre formel pour «le scénario intermédiaire»; ou la construction d’ouvrages nécessaires pour faire face aux besoins. Pour le moment rien de cela n’est mis en œuvre et la ville se contente de livrer à ses automobilistes une gestion de stationnement par les fameux horodateurs. Une gestion qui a quand même laissé un goût amer aux Casablancais, essentiellement dans les communes de Sidi Belyout et de Roches Noires, deux territoires qui ont préférer la confier à des délégataires. La ville a rompu avec la société SMIPA (Société marocaine d’installation des appareils parcmètres) qui gérait le stationnement à Sidi Belyout et dont les arriérés, vis-à-vis de la ville, sont évalués à 4,2 millions de DH. Mais la mairie n’a pas mis un terme au contrat avec le concessionnaire de Roche Noires, Casa Park. «Celle-ci est en difficultés financières pour pouvoir assumer les clauses de cahier de charges comme il se doit», indique un responsable de la ville. Une façon de dire qu’il y a cessation d’activités de la part de cet exploitant. Quoi qu’il en soit, la société espagnole commencera l’exploitation vers la fin du mois de septembre. La délimitation des emplacement des horodateurs est l’affaire d’une commission composée de la mairie, des autorités locales, la police et Lydec. Au tout début, il sera question d’aménager 4.000 places de stationnement, dans les quartiers à grande pression comme Mâarif, Anfa et Hay Hassani. Mais dès janvier 2007, ce nombre sera revu en hausse pour atteindre 10.000 places. En 2008, les responsables de la ville sont pour une amélioration nette du stationnement en augmentant le nombre de places en fonction des résultats de l’étude qui sera faite par et aux frais de l’adjudicataire.


Horaire et prix

Le concessionnaire est autorisé à exploiter le stationnement par horodateurs 11 h/jour, de 8 heures à 12 heures et de 14 heures à 21 heures ; à l’exception des dimanches et des jours de fête. Les automobilistes auront à s’acquitter de 2 DH pour chaque heure de stationnement. Si ce dernier ne paye pas il aura droit à une amende de 20 DH ou de 15 H en cas de dépassement du temps de stationnement dont il s’est acquitté. Le cahier de charges impose à la société de faire bénéficier des usagers habituels des cartes d’abonnement de 100 DH pour les fonctionnaires des administrations et 50 H pour les résidents des voies concernés par l’exploitation. Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc