×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Casablanca: Le projet de la Maison des arts prend forme

Par L'Economiste | Edition N°:1555 Le 07/07/2003 | Partager

. Elle sera implantée à Dar El Makhzen. L'investissement est estimé à 32,5 millions de DHL'ambitieux projet de la Maison des arts est sur les rails. Elle prendra place à l'ex-Dar El Makhzen où se trouve l'actuel 1er arrondissement au quartier Boussmara. C'est la Commune Sidi Belyout qui en est le parrain. Le projet occupera une superficie de 3.647,50 m2 et nécessitera un investissement de 32,5 millions de DH, selon les estimations des responsables de cette commune. Actuellement, les appels d'offres pour le choix des autres intervenants sont lancés (le BET, le laboratoire des essais, le bureau de contrôle, le topographe…). Une fois ces marchés approuvés, ces différents organismes passeront à l'action. «L'architecte n'a en fait conçu que l'avant-projet. Avec les ajustements qu'introduiront ces organismes, on aura un projet définitif«, précise un responsable de la commune. Les gros oeuvres, dont le coût est estimé à 20 millions de DH, débuteront après l'achèvement des diverses études, c'est-à-dire dans environ trois mois. A noter que pour le choix des architectes, la commune Sidi Belyout a procédé par concours national d'architecture, le 14 octobre 2002. Une vingtaine d'architectes y ont participé. Seules six propositions ont été retenues par un jury composé d'hommes de l'art (architectes privés et publics, artistes, etc.). Les résultats ont été connus le 16 janvier 2003. Le choix de la commune s'est porté sur deux architectes: Mohamed Berrada et Raouf Arabany.«C'est une première initiative de la ville. On est en train de vivre l'éveil de la médina. L'idée est de revaloriser l'ancienne médina sans toucher aux fonctions actuelles«, affirme Raouf Arabany. Tout le projet a été conçu suivant un fil conducteur: le respect du tissu naturel de la médina. Ainsi, le projet prévoit un bâtiment à niveaux variés. A noter aussi que l'édifice conservera les services publics actuellement en place: l'arrondissement et l'état civil. Ceux-ci auront une entrée indépendante de la Maison des arts et donnant sur l'espace du portique ouvert du côté du boulevard El Hansali.Mis à part ces deux services, le reste est dédié à l'art. Dès l'entrée principale, un signal urbain à «caractère culturel« accueille les visiteurs. Puis, ils empruntent la rue Médin'art qui offre un premier contact avec la culture. En effet, Médin'art est bordée dans sa rive gauche de sculptures et panneaux relatant l'histoire de la ville. Tout près se trouve la galerie d'exposition, grand espace réservé à la vente des objets d'art. Une façon de contribuer aux frais d'entretien de la maison. Les autres dépendances varieraient entre musées, atelier de gravure, un autre pour l'expression corporelle et un dernier pour les arts plastiques, les espaces multimédias (cyber, bibliothèque, etc.) et bien d'autres installations (boutiques, café, garderie d'enfants, amphithéâtre, etc.).Des résidences sont également prévues. Elles serviront de logements pour les artistes. Ceux-ci, venant de toute part, auront en effet à séjourner à la Maison des Arts. «L'objectif est de véhiculer, à travers des artistes internationaux, une image valorisante de Casablanca dans le monde; surtout qu'ils sont de subtils transmetteurs«, commente Mohamed Berrada. Ali JAFRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc