×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Caricatures: Chirac condamne les provocations manifestes

Par L'Economiste | Edition N°:2210 Le 09/02/2006 | Partager

. Un autre hebdomadaire français publie les caricatures . Pour Chirac, il faut respecter les convictions religieuses d’autrui LE président français Jacques Chirac a «condamné» mercredi «les provocations manifestes susceptibles d’attiser dangereusement les passions», après la publication par l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, de caricatures du Prophète Mahomet, a rapporté le porte-parole du gouvernement. «Tout ce qui peut blesser les convictions d’autrui, en particulier les convictions religieuses, doit être évité. La liberté d’expression doit s’exercer dans un esprit de responsabilité», a dit le chef d’Etat. «Je condamne toutes les provocations manifestes susceptibles d’attiser dangereusement les passions», a-t-il ajouté, toujours selon le porte-parole. Il réagissait à la publication par Charlie Hebdo dans son numéro de mercredi 8 février des 12 caricatures controversées parues fin septembre dans le quotidien danois Jyllands-Posten, dont celle où figure Mohamet avec un turban en forme de bombe à la mèche allumée, ainsi que d’autres dessins. «Sur la question des caricatures et des réactions qu’elles provoquent dans le monde musulman, je rappelle que si la liberté d’expression est un des fondements de la République, celle-ci repose également sur les valeurs de tolérance et de respect de toutes les croyances», a souligné Chirac. Il a aussi «condamné» les «violences perpétrées contre les ressortissants ou représentations étrangères», après que plusieurs bâtiments diplomatiques européens eurent été la cible de manifestants. Le chef d’Etat français a rappelé que «conformément au droit international, les gouvernements sont responsables de la sécurité des personnes et des biens étrangers installés sur leur territoire». Chirac a enfin demandé à son gouvernement «d’être particulièrement vigilant» quant à la sécurité des Français à l’étranger». Le tirage de l’hebdomadaire, habituellement de 100.000, a été porté à 160.000 exemplaires. Epuisé dans plusieurs kiosques en France quelques heures après sa sortie, la direction du journal a prévu le tirage de 160.000 exemplaires supplémentaires.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc