×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Capital-risque: 28 millions d'euros pour le Sud

Par L'Economiste | Edition N°:1712 Le 25/02/2004 | Partager

. Dernière tranche d'un programme de la BEI Au titre du programme Meda, la Commission européenne a décidé de débloquer 28 millions d'euros de capital-risque en faveur des pays du Sud de la Méditerranée: Algérie, Egypte, Jordanie, Liban, Maroc, Syrie, Tunisie, Cisjordanie et bande de Gaza.Ce montant représente la dernière tranche de l'enveloppe de 100 millions d'euros arrêtée en 2001. La première tranche de 50 millions d'euros a été débloquée en 2001, alors que la seconde, débloquée en 2003, portait sur un montant de 22 millions d'euros.La facilité de capital-risque, créée en 2002, est une ligne gérée par la Facilité euro-méditerranéenne d'investissement et de partenariat (FEMIP), partie intégrante de la Banque européenne d'investissement (BEI). Elle sera axée sur la modernisation du secteur financier de ces pays et territoires, l'amélioration de la compétitivité des entreprises ainsi que sur la privatisation. Par ailleurs, une aide sera octroyée aux intermédiaires financiers opérant dans la région. A travers ce programme, la CE s'attend à ce que ces pays renforcent leur capacité à ouvrir leur économie entre eux (“coopération Sud-Sud”) ainsi qu'à l'égard de l'UE. En outre, la facilité devrait améliorer leur situation économique afin d'accélérer la croissance, la création d'emplois durables supplémentaires et l'équilibre à long terme de la balance des paiements. En vue de la réalisation de ces objectifs, la facilité fournira un appui à la restructuration et au renforcement compétitifs des entreprises locales, en attribuant la priorité aux activités commerciales orientées vers l'extérieur. La mise à niveau du secteur financier, dans le cadre d'une économie de marché ouverte, est aussi dans le pipe.Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc