×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Capital-risque: 22 millions d'euros en faveur des pays MEDA

Par L'Economiste | Edition N°:1475 Le 13/03/2003 | Partager

. L'UE a décidé de revoir à la hausse les facilités de capital-risque. Le Maroc fait partie des bénéficiairesPlusieurs pays de la Méditerranée, dont le Maroc, bénéficieront d'une aide communautaire de 22 millions d'euros, par l'intermédiaire de la Banque européenne d'investissement (BEI). Cette aide servira à mieux préparer ces pays à la concurrence internationale. Elle s'ajoutera aux 50 millions d'euros déjà prévus en 2001 pour cet objectif, et les 28 millions d'euros supplémentaires qui pourront être dégagés en 2004, a précisé la Commission européenne dans un communiqué diffusé mardi 11 mars.L'aide, sous forme de «facilité de capital-risque», doit notamment renforcer le secteur financier des pays méditerranéens concernés par le programme européen de coopération MEDA. Il s'agit de l'Algérie, l'Egypte, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Syrie, la Tunisie, la Cisjordanie et Gaza. L'aide vient aussi rendre l'industrie de ces pays plus compétitive. Le projet de «facilité de capital-risque» vient pour soutenir les pays qui poursuivent une restructuration économique, notamment à travers certaines actions. Il s'agit d'une restructuration forte et compétitive de la balance économique des compagnies locales, la priorité sera tout de même donnée à celles qui travaillent dans le secteur de l'export. Aussi, le programme vise à éliminer le monopole de l'Etat en encourageant la privatisation afin que la production des biens et des services soient plus compétitives sur le marché international.L'Union européenne s'est fixée comme but de parvenir à l'établissement d'une vaste zone de libre-échange commercial avec les pays partenaires de la Méditerranée d'ici 2010. Le financement de la BEI sera destiné également à faciliter les programmes de privatisations dans ces pays. A noter que la loi de Finances 2003 a désigné plusieurs entreprises privatisables, telle la Régie des Tabacs, Biopharma affiliée au ministère de l'Agriculture...Elle a évoqué mardi dernier la perspective d'unir des pays allant de la Russie au Maroc en passant par l'Ukraine et Israël, dans une zone de libre-échange au sein de laquelle tous les citoyens pourraient se déplacer librement. «Notre ambition est de développer une politique en direction de pays qui ont besoin de relations particulières avec l'Union, mais qui ne peuvent espérer la rejoindre dans un proche avenir», a déclaré le président de la Commission, Romano Prodi, lors d'une séance du Parlement européen à Strasbourg.Une «Europe élargie» telle qu'envisagée par la Commission permettrait la libre circulation des personnes, des biens et des services entre l'Union européenne et ses voisins. Cette idée coïncide avec l'entrée de dix nouveaux membres au sein de l'Union, dont la plupart se trouvent en Europe de l'Est.Grosso modo, l'UE vient d'établir un cercle de libre-échange circulaire des marchandises qui va de l'Europe à l'Afrique du Nord en passant par l'Asie.


Coopération régionale

Certains pays arabes sont liés par des accords de libre-échange. Le Maroc a par exemple des conventions avec l'Egypte et la Tunisie. L'UE souhaite renforcer la coopération régionale entre les partenaires du Sud, pour consolider les rapports avec le Nord. A rappeler que certains pays arabes ont signé à Agadir une déclaration de libre-échange.Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc