×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    CAP: Un nouveau concept pour l'épargne-crédit

    Par L'Economiste | Edition N°:133 Le 09/06/1994 | Partager

    Wafabank lance 3 nouveaux produits sur le marché des particuliers. La famille "Cap" est constituée par:

    - Cap Projet: Un produit d'épargne destiné à financer un projet. Le plan d'épargne établi sur une durée de 2 à 5 ans permet à la sortie de bénéficier d'un crédit plafonné à 100.000DH pour les projets personnels et 500.000DH pour les projets professionnels cumulables avec des crédits Wafasalaf ou Wafa Immobilier.

    - Cap Majorité: Epargne destinée au financement des études des enfants dont la durée peut être de 5, 10, 15 ou 20 ans. La "sortie" est assurée soit par un capital soit par une rente.

    - Cap Logement: Une épargne constituée sur 2 ans minimum et 5 ans maximum. A l'issue, un crédit est assuré. Il peut atteindre 750.000DH sans pour autant que le montant des remboursements ne dépasse 40% du salaire. Là aussi, ce crédit est cumulable avec un prêt Wafasalaf. L'originalité de "Cap projet" et "Cap Logement" concerne les taux. Dans les deux cas, Wafabank offre à ses clients le choix entre 4 formules. Celles-ci lient le rendement de l'épargne au coût du crédit. Une épargne rémunérée à 3% débouche sur un crédit facturé à 6%. Une épargne rémunérée au taux des dépôts à une année entraîne à la sortie un crédit au taux du jour.

    Les différentiels sont importants et les options au niveau des clients devraient se faire au profit de la première offre, car l'épargne est plus faible que les montants du crédit et porte sur une durée inférieure en général. Le calcul d'opportunité est vite fait en termes financiers.

    Cependant, les clients qui, au bout de leur plan d'épargne ou en cours de route, auront changé d'avis pour une raison ou une autre et abandonné leur projet auront perdu en terme de rendement de leur épargne.

    Au niveau de la banque, ce genre de produit stabilise certaines ressources, fidélise une clientèle, mais l'engagement à long terme est toujours risqué dans un environnement où les ressources à long terme n'existent pas. C'est le succès de l'opération et l'effet pyramide (à chaque fois plus de plans d'épargne pour financer les crédits) qui peuvent optimiser l'opération.

    Ce produit est en concurrence directe avec les crédits CIH. Comparativement, il offre plus de latitude quand au plafond de financement, et un taux très compétitif en fonction des "sacrifices" consentis par le client lors de la phase épargne. La gamme CAP et son nouveau concept feront l'objet d'une vaste opération de communication de la part de Wafabank.

    J.B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc