×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Politique

Campagne électorale: Mode d’emploi

Par L'Economiste | Edition N°:2324 Le 21/07/2006 | Partager

. Cibler, centraliser, communiquer. Tirer profit des erreurs des adversaires Le Maroc peut-il tirer profit de l’expérience canadienne en matière d’organisation de campagnes électorales? L’Ong National Democratic Institute et l’USAID en sont convaincus. Au point d’initier un séminaire sur le thème et d’inviter un des experts canadiens en la matière. Il s’agit de Jason Kenney, représentant du Premier ministre au Parlement canadien, mais aussi et surtout l’artisan de la dernière campagne du parti conservateur, vainqueur des dernières élections législatives. Devant un parterre comptant des chefs et représentants de partis politiques (Ismaïl Alaoui du PPS, Aïssa Ouardighi de l’USFP, Abdellah Kadiri du PND…), Kenney est revenu, hier à Rabat, sur les points communs entre les deux pays: monarchies constitutionnelles, anciennes colonies, francophonie, diversité démographique et sociologique. Pour celui qui occupe également le poste de vice-président de l’association parlementaire de l’amitié maroco-canadienne, une gestion réussie d’une campagne électorale passe impérativement par trois axes : cibler, centraliser et communiquer. «L’important n’est pas se présenter partout, mais de s’assurer des voix là où on se présente». Identifier ses électeurs suppose deux actions. La première est d’ordre quantitatif. Elle porte sur des sondages et recensements pour connaître les électeurs potentiels, leurs âges, fonctions, situations familiales et sociales…La seconde est qualitative. Elle implique des focus group à même de renseigner sur les attitudes et préoccupations des électeurs. Une division scientifique de ceux-ci est nécessaire. Dans le cas du parti conservateur, et lors des dernières élections, les électeurs ont été scindés en trois catégories: le noyau dur de l’électorat (les personnes acquises aux idées du parti), les indécis ou «Swing voters» (champ de bataille par excellence de la campagne), et les hostiles, acquis aux thèses d’autres formations. «Cela a permis de mieux orienter les actions et d’optimiser l’utilisation des ressources». Ces efforts supposent une organisation conséquente. D’où la nécessaire mise en place d’une seule plate-forme électorale. Des présidents et coprésidents de campagnes sont désignés, une organisation par volets (financiers, juridiques, communication…) est effectuée. Et tout ce qui est décidé au sommet est relayé en temps réel au niveau local. «Le jour même où un candidat national prononce un discours sur un thème donné, celui-ci est repris par les candidats locaux. Cela permet à la fois la cohérence du discours politique et l’assurance d’un impact auprès des électeurs», ajoute Kenney. Le tout faire dire à Ismaïl Alaoui que, côté marocain, du chemin reste encore à faire pour en arriver là.


War Rooms

Le rôle de la communication est primordial dans ce sens. Celle-ci doit être aussi intense que large. «Et il ne faut pas se contenter de faire la promotion d’un programme, mais aussi se défendre des attaques adverses. On gagne les élections moins par ses propres réalisations que par les erreurs que commettent les autres au cours de la campagne». De véritables quartiers généraux sont édifiés pour la circonstance. Cela s’appelle «War Rooms». Et c’est le même Kenney qui en avait la charge lors des dernières élections au Canada, 18 heures par jour, toute la semaine et pendant plus d’un mois. T.Q.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc