×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Bruxelles appelle les 25 à accélérer les réformes économiques

Par L'Economiste | Edition N°:2202 Le 27/01/2006 | Partager

. Retraite, emploi des jeunes, investissements…, les chantiersLa Commission européenne a demandé le 26 janvier aux 25 d’accélérer leurs réformes économiques et sociales pour favoriser la croissance et l’emploi, au vu des «progrès inégaux» recensés dans sa première évaluation annuelle de ces réformes. «Il y a eu beaucoup de travail accompli depuis un an, mais ce n’est pas assez. Il faut accélérer le rythme», a déclaré le président de la Commission européenne, Jose Manuel Durao Barroso. Selon lui, «il y a depuis un an un consensus plus large» en faveur de ces réformes. «Avant, il n’apparaissait pas clairement que l’objectif de ces réformes devait être la croissance et l’emploi. Aujourd’hui, la plupart des pays sont d’accord, même s’il est vrai qu’il y a des différences d’interprétation, que la croissance et l’emploi sont la priorité». Les programmes de réformes présentés par les 25 et évalués par la Commission vont du système des retraites aux contrats favorisant l’emploi des jeunes, en passant par des investissements accrus dans la recherche et développement ou une plus grande compétitivité sur le marché de l’énergie. L’évaluation se garde bien d’établir un classement par pays. «Etablir une espèce de Ligue des champions n’aurait pas été bon pour l’exercice», a reconnu Barroso. Cette évaluation n’a pas non plus de caractère contraignant et ne peut entraîner aucune sanction, car cela «les Etats membres ne l’auraient jamais accepté», a expliqué Barroso. Par ailleurs, le programme de réformes présenté par la France est très... français, par son élaboration technocratique et sa méfiance vis-à-vis du marché, mais il définit les bonnes priorités, a estimé la Commission européenne dans une évaluation publiée mercredi 25 janvier.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc