×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2332 Le 02/08/2006 | Partager

. Barcelone: Enquêtes sur les grèves de l’aéroport La compagnie aérienne Iberia et le ministère espagnol des Transports ont annoncé lundi 31 juillet l’ouverture d’enquêtes séparées sur la grève du personnel au sol qui a affecté plusieurs dizaines de milliers de personnes à l’aéroport de Barcelone ce week-end. Une grève improvisée du personnel d’Iberia Handling, société de services au sol d’Iberia, a affecté plusieurs dizaines de milliers de passagers à l’aéroport de Barcelone ce week-end, en plein départs massifs en vacances. Ce mouvement sauvage a obligé plusieurs milliers de voyageurs à dormir à l’aéroport, a provoqué d’interminables files d’attente et a entraîné la perte de «60.000 valises en trois jours», selon le quotidien El Mundo. . Lacoste défend son crocodile en ChineLe fabricant de vêtements français Lacoste a lancé une nouvelle série de procédures judiciaires en Chine pour tenter de protéger sa célèbre marque au crocodile, souvent imitée, en Asie notamment, a rapporté mardi 1er août le China Daily. Lacoste a cette fois déposé plainte contre deux usines et un grand magasin pour violation des droits de la marque devant la Cour intermédiaire n°1 de Pékin, selon le quotidien officiel en anglais. Lacoste avait saisi le tribunal intermédiaire voici quelques mois pour demander l’annulation d’une décision du Bureau des marques en faveur de la société Cartelo/Crocodile International et de l’enregistrement de son crocodile. En guise de logo, Cartelo arbore un crocodile tout à fait similaire à celui de Lacoste, mais tourné de l’autre côté. . Cerruti vendu au fonds MatlinPattersonLa société de capital-investissement MatlinPatterson, spécialisée dans le rachat d’entreprises en difficulté, a annoncé mardi 1er août l’acquisition de Cerruti (prêt-à-porter de luxe, parfums), pour un montant non communiqué. Cerruti aura pour PDG Philippe Cleach, avocat de Cerruti depuis plus de 20 ans, et pour directeur artistique Nicolas Andreas Taralis, selon un communiqué. La maison de mode appartenait jusqu’ici à la société d’habillement italienne «Fin.Part», en grave crise financière. MatlinPatterson, spécialisé dans le rachat d’entreprises en difficulté, gère un portefeuille d’actifs de 3,8 milliards de dollars. Basée à Londres, à Hong-Kong et New York, MatlinPatterson a récemment racheté la compagnie aérienne brésilienne Varig, et les papeteries françaises Matussière et Forest.. Japon: Nouveau système de prédiction des séismes L’Agence météorologique japonaise a lancé mardi 1er août un système permettant, dans certains cas, de prédire un violent tremblement de terre quelques secondes avant sa survenance, un délai suffisant pour arrêter les trains à grande vitesse et les centrales nucléaires. Ce système équipe pour le moment 41 organismes familiers de la gestion des tremblements de terre, comme les compagnies ferroviaires et d’électricité et les entreprises de construction. En raison de son efficacité limitée, il n’est pas destiné pour l’instant à alerter le grand public. . Pays-Bas: Le virus de la grippe aviaire détecté Des traces du virus H7 de la grippe aviaire, faiblement pathogène, ont été découvertes dans un élevage de volailles du centre des Pays-Bas, a-t-on appris mardi 1er août auprès du ministère néerlandais de l’Agriculture. «Cette variante est beaucoup moins pathogène que celle qui avait touché les Pays-Bas en 2003», a assuré le ministère dans un communiqué tout en évoquant le risque de mutation. Des analyses sont en cours pour déterminer sa dangerosité potentielle, a indiqué Marjet Heins, une porte-parole du ministère. En 2003, le pays avait été durement touché par une épizootie (H7N7) qui avait ravagé les élevages. Les services sanitaires avaient procédé à l’abattage de plus de 25 millions de volailles, soit un quart de la population avicole de l’époque. Un vétérinaire était mort. . Bush se dit tranquille pour la croissance américaineLe président américain, George W. Bush, a assuré lundi 31 juillet ne pas craindre un ralentissement sévère de l’économie américaine et a affirmé sa pleine confiance dans le président de la Réserve fédérale (Fed), Ben Bernanke. «Non, pas du tout», a répondu Bush à la chaîne de télévision Fox News qui lui demandait s’il était inquiet d’un fort ralentissement, voire d’une récession après que la croissance eut progressé de 2,5% en rythme annuel au deuxième trimestre, contre 5,6% auparavant. «A court terme, je suis tranquille. Maintenant, je ne suis pas un prévisionniste, mais, d’après ce que je vois, je suis tranquille», a-t-il déclaré.. Prolongement du régime de pêche La Commission européenne a proposé, le 1er août, de prolonger jusqu’à la fin de l’année un régime de pêche plus souple pour les régions ultrapériphériques comme la Réunion et la Guyane, afin de tenir compte de leurs situations socio-économiques. Outre les départements français de la Guyane et de la Réunion, sont aussi concernées les Açores et Madère au Portugal et les îles Canaries en Espagne. Leur régime dérogatoire permet par exemple à leurs pêcheurs d’introduire de nouveaux bateaux sans avoir à en retirer d’autres de la circulation comme c’est le cas ailleurs en Europe. Dans les régions ultrapériphériques, des aides publiques à la construction de navire peuvent en outre encore êtres octroyées. Alors que dans le reste de l’UE, les subventions pour le renouvellement des navires de pêche ont été supprimées au 1er janvier 2005. La proposition de la Commission européenne devrait être approuvée par les ministres européens de la Pêche.. Bucarest sur la bonne voie de l’intégrationLa Roumanie se trouve «sur la bonne voie» pour assurer la sécurité des frontières de l’Union européenne après son adhésion à l’UE prévue en janvier 2007, a déclaré le 1er août à Bucarest le commissaire européen à la Justice, Franco Frattini. La Roumanie va jouer un rôle crucial dans l’amélioration du contrôle des frontières, grâce notamment à la modernisation du système de surveillance adapté aux critères européens. Le commissaire a en outre invité les autorités roumaines à mettre en oeuvre la stratégie de l’UE en matière de visas dans les relations avec des pays voisins comme la Serbie. . Coup de pouce pour la banane La Commission européenne (CE) vient de «majorer le niveau des avances» sur l’aide compensatoire que doivent recevoir les producteurs européens de banane. L’aide initialement fixée à 41,30 euros/tonne est ainsi portée à 112,56 euros/t afin de tenir compte de la dégradation des prix sur le marché. Cette avance constitue 70% de l’aide communautaire globale reçue par les producteurs de banane en 2005. Bruxelles a mis en place une commission de travail sur le sujet de l’aide compensatoire versée aux producteurs européens (Antilles et Canaries) et devrait rendre sa décision en septembre prochain pour une application au 1er janvier 2007. . Gros différentiel des prix de voituresLa convergence des prix hors taxe des voitures au sein de l’UE est bloquée par le différentiel entre pays pouvant atteindre 30% sur certains modèles, selon le rapport de la Commission européenne publié le 1e août. Le taux de dispersion moyenne des prix sur les 25 marchés automobiles de l’UE est tombé de 6,9% en mai 2004 à 6,4% en novembre de la même année. C’est l’effet notamment de l’entrée de 10 nouveaux Etats membres le 1er mai 2004. Il est remonté à 6,5% dans la dernière enquête, indique le rapport. Au sein de la zone euro, le pourcentage de déviation de 4,4% est stable depuis deux ans. Mais cette moyenne, jugée à un niveau «historiquement bas» par la Commission, dissimule des écarts de prix spectaculaires. C’est le cas entre le pays le plus cher, à savoir l’Allemagne, et celui où les prix sont plus favorables au consommateur, la Finlande dans la zone euro et le Danemark pour l’ensemble de l’UE.. Bruxelles se penche sur le cas EndesaLa Commission européenne a annoncé, le 31 juillet, qu’elle avait commencé l’examen des conditions imposées par le régulateur espagnol de l’énergie (CNE) à l’OPA du géant énergétique allemand E.ON sur le groupe électrique espagnol Endesa. La Commission nationale de l’énergie espagnole (CNE) a donné, le 28 juillet, son feu vert à l’OPA de 29,1 milliards d’euros d’E.ON sur Endesa en imposant d’importantes cessions d’actifs, jugées «sans fondement» par le groupe allemand. Les conditions juridiquement contraignantes posées par le régulateur espagnol obligent E.ON à se séparer d’environ un tiers de la capacité installée d’Endesa en Espagne, soit plus de 7.000 mégawatts correspondant, selon le quotidien El Pais, à 40% des actifs du groupe espagnol dans le pays. Le feuilleton Endesa empoisonne les relations de la Commission européenne et du gouvernement espagnol depuis des mois.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc