×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2299 Le 16/06/2006 | Partager

. Allemagne/Téléphonie: Marché non concurrentiel La Commission européenne a jugé jeudi 15 juin que le marché allemand de la téléphonie fixe n’était pas suffisamment concurrentiel et a demandé aux autorités allemandes d’imposer des mesures plus efficaces afin d’améliorer la situation. «L’absence de concurrence sur le marché allemand» de la téléphonie fixe «exige des obligations réglementaires plus efficaces», a écrit la Commission dans une réponse envoyée jeudi à l’autorité allemande de régulation des télécoms. Bruxelles l’appelle aussi à mettre en place des «mécanismes de contrôle des prix efficaces afin de protéger les consommateurs contre le risque de surfacturation par l’opérateur dominant Deutsche Telekom», dont la part de marché avoisine les 94%. . Tunisie/Droits de l’homme: Demande d’explication Le Parlement européen a demandé jeudi 15 juin»des explications» à la Tunisie sur l’interdiction d’un congrès de la Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH) et «les actes de violence à l’égard de militants des droits de l’Homme et de magistrats tunisiens». Dans une résolution, les eurodéputés demandent à la présidence de l’UE de faire «une déclaration publique» sur l’interdiction de ce congrès, prévu les 27 et 28 mai dernier, et sur ces violences. Les eurodéputés considèrent que «la situation des droits et des libertés en Tunisie reste préoccupante et que les démarches entreprises jusqu’à présent par le Conseil (les 25 Etats membres de l’UE) et la Commission ont clairement montré leurs limites». La Tunisie est liée depuis le 1er mars 1998 à l’UE par un accord d’association euro-méditerranéen, dont les droits de l’Homme constituent un «élément essentiel», selon le Parlement européen. . «Policiers des airs»: Des règles plus strictesLe Parlement européen a renforcé jeudi 15 juin en première lecture un projet de règlement de la Commission portant sur les règles d’embarquement à bord des avions commerciaux des «policiers des airs», ces agents en civil et armés chargés d’assurer la sécurité en vol. Ces agents ne pourront embarquer des armes à bord que si une autorisation préalable «a été donnée par les Etats de départ et d’arrivée et, le cas échéant, par tout Etat survolé ou sur le territoire duquel des escales sont effectuées», selon l’un des amendements adoptés par les eurodéputés. Aucun Etat membre ne sera toutefois obligé d’accepter ces agents de sécurité embarqués. . La BCE juge sa politique monétaire accommodanteLa Banque centrale européenne (BCE) juge sa politique monétaire accommodante malgré la récente hausse des taux et continue à voir des risques de dérapage des prix en zone euro, écrit l’institut dans son bulletin mensuel du mois de juin publié jeudi 15 juin. «Dans l’ensemble, après cette hausse, les taux directeurs de la BCE restent toujours historiquement bas, les liquidités amples et la politique monétaire accommodante», déclare l’institut. La BCE a relevé début juin son principal taux directeur de 25 points de base à 2,75% pour prévenir une accélération de l’inflation, liée notamment à la récente flambée des prix du pétrole. . Euronext lance «Alternext index» Le groupe boursier paneuropéen Euronext a annoncé jeudi 15 juin dans un communiqué le lancement d’un indice Alternext, «Alternext index», à compter du 4 septembre 2006, qui sera représentatif de l’ensemble des valeurs cotées sur les marchés Alternext d’Euronext. «L’indice «Alternext index» est destiné à devenir un instrument de gestion des portefeuilles spécialisés sur les valeurs petites et moyennes et, pour les sociétés cotées, un vecteur de promotion supplémentaire auprès d’une communauté financière élargie», précise le communiqué. Ce nouvel indice sera pondéré par la capitalisation boursière et calculé sur une base quotidienne. Alternext, le marché d’Euronext dédié aux PME, compte à ce jour 39 sociétés cotées à Paris, représentant une capitalisation d’environ 2 milliards d’euros, rappelle le communiqué.. USA: Encore 66 milliards de dollars pour faire la guerreLe Congrès américain a définitivement approuvé jeudi 15 juin un collectif budgétaire comprenant une enveloppe de près de 66 milliards de dollars pour financer les opérations militaires en Irak et en Afghanistan. Ce collectif budgétaire, réclamé il y a 4 mois par le président George W. Bush, s’élève à 94,5 milliards de dollars au total, venant s’ajouter aux dépenses de l’année fiscale 2006 en cours. Adopté à la quasi-unanimité (98 voix contre 1) lors d’un ultime vote au Sénat, il comprend 65,8 milliards de dollars de dépenses militaires, 4 milliards de dollars d’aide destinée aux alliés des Etats-Unis dans la guerre contre le terrorisme, dont 2,7 milliards de dollars pour l’Irak et 66 millions de dollars pour la «promotion de la démocratie en Iran». Au total, il porte à 438 milliards de dollars le coût de la «guerre contre le terrorisme» engagée par l’administration Bush au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, dont plus de 70% pour l’Irak. Le Congrès a adjoint à ce collectif l’enveloppe de 19,8 milliards de dollars prévue par l’administration pour gérer les suites du cyclone Katrina de l’été dernier, et 1,9 milliard de dollars également réclamé par l’administration pour renforcer la sécurité aux frontières. Enfin le texte comprend 2,3 milliards de dollars de crédits pour préparer le pays à une éventuelle épidémie de grippe aviaire.. L’Irak proclame la fin prochaine d’Al QaïdaL’armée américaine, dont les pertes ont atteint 2.500 hommes jeudi, a présenté des photographies du nouveau chef présumé d’Al Qaïda en Irak, l’Egyptien Abou Ayoub al-Masri, alors que les autorités irakiennes ont prédit «le début de la fin» du groupe terroriste. Le nombre de soldats américains morts en Irak a atteint la barre symbolique de 2.500 avec le décès d’un Marine, a indiqué le lieutenant-colonel Jeremy Martin, porte-parole du Pentagone, précisant que ce bilan incluait 1.972 soldats morts au combat. Le nouveau plan de sécurité pour Bagdad mobilise plus de 50.000 hommes pour la seconde journée. Il a permis de réduire l’intensité des violences, une seule attaque ayant été dénombrée dans un pays habitué d’ordinaire aux attentats à la voiture piégée. Plus de 56.000 hommes, dont 26.000 soldats, 23.000 policiers irakiens et 7.200 soldats de la Coalition, ont été déployés à Bagdad. . La Chine a du mal à contenir son économie Au vu de la rafale d’indicateurs tombés ces derniers jours, tous en hausse plus rapide que prévu, la Chine semble avoir du mal à contenir le bouillonnement de son économie, en dépit de récentes mesures pour contrôler sa croissance. Excédent commercial, investissements, masse monétaire, production industrielle ont dépassé les seuils officiellement visés et sont autant de signaux avants-coureurs d’une surchauffe d’une économie qui a encore cru de 10,3% au premier trimestre. Derniers publiés, le 15 juin, les investissements en capital fixe, principal indicateur de cette surchauffe, ont augmenté de 30,3% au cours des cinq premiers mois, en glissement annuel. Cette croissance est beaucoup trop rapide pour le gouvernement qui espérait les contenir sous la barre des 18% pour l’ensemble de l’année.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc