×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2261 Le 24/04/2006 | Partager

. VU finalise son retrait de la Bourse de New York «Le groupe français Vivendi Universal (VU) a obtenu l’approbation irrévocable “d’une large majorité des porteurs d’American Depositary Receipts” (ADR) lui permettant de retirer ses titres de la cote à la Bourse de New York», a-t-il annoncé, jeudi 20 avril, dans un communiqué. Cet accord permet à Vivendi de modifier les clauses de son programme d’ADR. Les détenteurs des titres ont jusqu’au 3 août pour les vendre à la Bourse de New York ou jusqu’au 28 août s’ils souhaitent les échanger contre des actions Vivendi à la Bourse de Paris. Les porteurs de titres Vivendi à la Bourse de New York, qui ont donné leur approbation pour le retrait avant le 14 avril, recevront un dividende normal pour l’exercice 2005. Mais aussi une indemnité de 0,10 dollar par titre. Son versement devrait être effectué à compter du 4 mai. Vivendi avait annoncé en janvier sa volonté de se retirer du NYSE. Elle a invoqué trois motifs pour justifier son départ: un volume de transactions «qui décline depuis 2001», le fait que beaucoup d’actionnaires étrangers préfèrent détenir des actions Vivendi cotées à Paris et le besoin «d’optimiser ses coûts financiers».. Club Med: Richelieu Finance détient plus du quart du capital«La société de gestion financière Richelieu Finance a franchi en hausse le 6 avril le seuil de 25% du capital du Club Méditerranée», a annoncé, le 20 avril, l’Autorité des marchés financiers (AMF). Richelieu Finance détient ainsi 25,03% du capital et 10,81% des droits de vote du «Club Med». Au dernier pointage, en date du 16 novembre, la société détenait 24,43% du capital et 10,26% des droits de vote du groupe français de tourisme. . OMC: Ultime réunion pour décider du sort des négociationsLes 149 pays membres de l’OMC se réunissent ce lundi 24 avril à Genève pour décider de la suite des négociations sur la baisse des barrières douanières dans le monde, à une semaine de l’expiration d’une échéance. La réunion «informelle», prévue au siège de l’OMC, comprendra les ambassadeurs accrédités auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), a précisé le gendarme des échanges mondiaux dans son agenda hebdomadaire. Aucun ordre du jour n’a été fixé, mais les Etats membres devraient décider du sort qu’il convient de réserver à l’échéance du 30 avril pour un accord sur la baisse des droits de douane sur les produits agricoles et industriels, alors qu’aucun consensus ne se profile à l’horizon. Selon des sources proches des discussions, les pays membres se demandent s’il convient de convoquer les ministres du Commerce à Genève durant le week-end du 29 et 30 avril pour constater leur désaccord ou s’il vaut mieux repousser l’échéance à une date ultérieure, au plus tard fin juillet.Les pays membres ont déjà repoussé à plusieurs reprises l’échéance d’un accord sur la baisse des droits de douane, point le plus délicat du cycle de négociations de Doha lancé en 2001 dans la capitale du Qatar. Ce cycle de libéralisation du commerce mondial, qui aurait dû s’achever fin 2004, doit à présent être conclu en principe à la fin de cette année.. Un tiers des Français pour l’extrême droite Plus d’un tiers des Français pense que l’extrême droite enrichit le débat politique et est «proche de leurs préoccupations», selon un sondage paru vendredi 21 avril. 35% des personnes interrogées par IFOP/Acteurs publics répondent «oui, plutôt» à la question de savoir si l’extrême droite enrichit le débat politique (65% d’avis contraire). Les proportions sont respectivement de 34% (oui) et 66% (non) à la question de savoir si l’extrême droite est proche des préoccupations des Français. «Emeutes dans les banlieues à l’automne 2005, mouvements sociaux consécutifs au CPE en 2006, autant de crises hexagonales qui (...) semblent renforcer l’extrême droite», a estimé le directeur du département d’opinion publique de l’institut IFOP, Frédéric Dabi.Ceux qui trouvent que l’extrême droite enrichit le débat politique estiment que sa contribution est la plus utile en matière d’immigration (43%) et la sécurité (31%). Viennent ensuite, loin derrière, le chômage (14%), l’éducation (7%) et la protection sociale (5%), selon ce sondage réalisé du 6 au 7 avril auprès de 1.009 personnes. . Belgique: Les sans-papiers manifestent Un millier de personnes ont manifesté vendredi 21 avril à Bruxelles pour réclamer la régularisation des sans-papiers, le gouvernement s’apprêtant à adopter une réforme de la procédure d’asile qui ne règle pas la situation des candidats réfugiés déjà installés en Belgique. Selon ce texte, qui doit encore être adopté par le Parlement, les demandeurs d’asile devront recevoir une réponse des autorités dans les 12 mois et ne devront donc plus attendre de longues années avant d’être fixés sur leur sort, comme c’est souvent le cas aujourd’hui, et être forcés à quitter le territoire alors qu’ils se sont entre-temps intégrés en Belgique. Mais le projet du ministre de l’Intérieur, Patrick Dewael, ne prévoit pas de «critères clairs» pour la régularisation des sans-papiers déjà installés en Belgique, relèvent les syndicats et associations qui soutiennent les sans-papiers.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc