×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2161 Le 30/11/2005 | Partager

. L’industrie textile française subit les «tricheries» chinoisesGuillaume Sarkozy, président de l’Union des industries textiles (UIT), a déclaré lundi 28 novembre que les acteurs occidentaux du secteur ne savaient pas «que les Chinois tricheraient à ce point-là» lors de leur entrée dans la compétition mondiale. «Nous avons en face des partenaires chinois aux pratiques déloyales, qui n’hésitent pas à copier» les créations et dont le «financement des investissements» est sujet à caution, a fustigé le dirigeant patronal, dont l’entreprise textile installée dans la Somme a été placée en redressement judiciaire fin septembre. L’année 2005 est «absolument catastrophique»: les baisses de production atteignent «30% dans la filature et 20% dans le tissage» et le secteur textile et habillement qui compte actuellement 160.000 emplois doit s’attendre à en perdre «environ 50.000 dans les 5 à 6 ans», a-t-il ajouté. La concurrence chinoise a aussi touché de plein fouet les pays du pourtour méditerranéen où le textile «tient parfois la première place dans les exportations industrielles» et représente 4 millions d’emplois, a souligné Karim Laraki, économiste en développement durable à Rabat. Entre janvier et septembre 2005, «les exportations marocaines ont baissé de 10 à 15%», a avancé Laraki, mettant en avant le lancement de plans triennaux de soutien tant au Maroc qu’en Tunisie pour faire face.. Pétrole: L’Opep accroît sa productionLes pays producteurs de pétrole vont augmenter leur production pour assurer la poursuite de l’approvisionnement en brut en dépit des efforts des pays consommateurs de limiter leur demande, a déclaré lundi 28 novembre le président de l’Opep. Les pays consommateurs ont récemment exercé des pressions sur les pays producteurs pour les amener à investir dans de nouveaux projets pétroliers qui augmenteraient leur capacité de production, ce qui serait susceptible de prévenir des pénuries et empêcher une flambée des prix. Les prix du pétrole continuaient de baisser mardi 29 novembre en raison de températures plus douces aux Etats-Unis, sur fond d’abondance des stocks. A New York, le baril de «light sweet crude» pour livraison en janvier baissait de 46 cents à 56,90 dollars. A Londres, le baril de brent de la mer du Nord perdait 53 cents à 54,35 dollars sur l’échéance de janvier. Après une semaine très froide, les températures sont remontées au-dessus des normales de saison dans le nord-est des Etats-Unis, le plus gros marché mondial du fioul de chauffage, qui représente 80% de la demande de fioul américaine. Dans ce contexte, le Service national de météorologie aux Etats-Unis a prédit que la demande américaine de fioul de chauffage serait de 20% inférieure à la normale cette semaine. Au contraire, en Europe, les températures restent inhabituellement froides pour cette période de l’année. . L’OCDE appelle la BCE à ne pas relever ses taux d’intérêtL’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a appelé, mardi 29 novembre, la Banque centrale européenne à ne pas relever ses taux d’intérêt, à deux jours d’une réunion de l’Institut de Francfort où un tel resserrement monétaire est attendu. “Il semble judicieux de ne pas modifier les taux d’intérêt tant que l’activité ne s’est pas raffermie”, écrit l’organisation, qui regroupe le club des 30 principaux pays industrialisés, dans ses Perspectives économiques d’automne. Le risque de contagion du renchérissement du pétrole aux salaires en zone euro et donc de spirale des prix, “bien que ne pouvant être écarté, n’est pas jugé suffisamment grand pour justifier un relèvement des taux d’intérêt dans l’immédiat”, ajoute l’OCDE. Le président de la BCE, Jean-Claude Trichet, a préparé clairement le terrain à un relèvement d’un quart de point du taux directeur de l’Institut, fixé actuellement à 2%, lors de la réunion mensuelle de politique monétaire jeudi du conseil des gouverneurs de la banque centrale. L’Institut justifie cette mesure par la nécessité de contrer les risques de poussée inflationniste au moment où l’activité économique semble repartir en zone euro.. Six Etats opposés aux cellules souchesL’Allemagne, l’Italie, l’Autriche, la Pologne, la Slovaquie et Malte se sont opposés vigoureusement, lundi 28 novembre, dans une déclaration commune, à ce que l’UE finance des projets de recherche sur les cellules souches embryonnaires humaines. A l’occasion du Conseil des ministres européens chargés des questions de compétitivité, les 6 Etats membres se sont félicités des progrès réalisés sur le 7e programme-cadre de recherche et de développement (PCRD). Pourtant, ont-ils prévenu, “ils ne peuvent accepter que les activités incluant l’utilisation d’embryons humains soient éligibles à des financements émanant du 7e PCRD” et “invitent par conséquent la Commission à abandonner” de tels projets.. Canaries : Delta se déchaîneLa tempête tropicale Delta qui est passée dans la nuit de lundi 28 à mardi 29 novembre par l’archipel des Canaries, un phénomène “absolument anormal” pour ces îles espagnoles, a fait au moins sept morts et provoqué d’importants dégâts matériels, selon les autorités locales. Au moins six émigrants africains sont morts noyés lundi 28 novembre à environ 400 km au sud de l’archipel situé dans l’Atlantique, en raison des fortes vagues. Entre dix et douze personnes, qui se trouvaient également sur le bateau, sont portées disparues et ne sont “plus recherchées”. De nombreux vols internes ont été annulés au départ et à l’arrivée sur l’île de La Palma, deuxième destination touristique espagnole prisée par les Allemands et les Britanniques. Quatre cents personnes ont passé la nuit dans l’aéroport qu’ils n’avaient pas pu quitter en raison de la violence des vents et des pluies. Des routes ont été coupées et six ports fermés. . Espagne: Détention provisoire de quatre islamistes présumés Quatre Algériens présumés proches du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) algérien, lié à Al Qaïda, ont été placés en détention provisoire en Espagne pour “collaboration avec une organisation terroriste”, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Sept autres ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire, a ajouté cette source. Les onze hommes avaient été interpellés mercredi dernier dans la province d’Alicante, à Grenade et à Murcie. Les quatre hommes placés en prison sont Khaled Bakel, Said Bouchema, Sadim Zerbouti et Lyies Sihamda.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc