×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1910 Le 06/12/2004 | Partager

. IBM veut céder son activité PCInternational Business Machines (IBM), numéro un mondial de l’informatique, a l’intention de céder son activité d’ordinateurs personnels, les PC, dont la valeur est estimée entre 1 et 2 milliards de dollars, affirme le 3 décembre le New York Times. Le journal précise que l’un des candidats possibles au rachat serait Lenovo, le numéro un chinois dans le secteur des PC. IBM a largement contribué au développement des PC, en lançant ses premiers ordinateurs personnels pour les entreprises et les particuliers en 1981. Mais il s’est aujourd’hui davantage spécialisé dans les serveurs d’entreprises et les solutions de services aux entreprises. Le géant américain a ainsi laissé à d’autres groupes, comme Dell ou Hewlett Packard, une place dominante sur le marché des PC. Cette activité représente tout de même encore 12% de son chiffre d’affaires annuel, qui se monte à environ 92 milliards de dollars. La sortie du secteur des PC est préconisée depuis plusieurs années par des analystes du secteur, rappelle le New York Times, qui précise qu’elle ne devrait permettre d’engranger que 100 millions de dollars avant impôt cette année.. Fin du procès Elf La 9e chambre de la Cour d’appel de Paris, qui a achevé le 3 décembre l’examen de l’affaire des détournements de fonds au détriment du groupe pétrolier Elf, a mis sa décision en délibéré au 31 mars 2005. Quinze personnes, condamnées par le tribunal correctionnel de Paris en novembre 2003, étaient rejugées en appel depuis le 6 octobre. Le procès en appel n’a pas apporté d’éléments permettant de modifier sensiblement l’appréciation générale de ce dossier portant sur 305 millions d’euros de détournements de fonds au préjudice du groupe pétrolier. Dernière défense à prendre la parole, les avocats d’Alfred Sirven, ex-n°2 d’Elf, ont demandé que la peine de 5 ans de prison ferme, prononcée par le tribunal, soit confirmée. Ainsi, l’accusation a également réclamé “au moins huit ans” contre André Tarallo, 77 ans, ex-“M. Afrique” du groupe pétrolier, absent de la quasi-totalité des débats pour raison de santé. Une peine de trois ans de prison ferme, au lieu des trois ans avec sursis, a été réclamée contre André Guelfi, dit “Dédé la sardine”. L’accusation a enfin demandé la confirmation de la condamnation prononcée contre Fatima Belaïd, ancienne épouse de Loïk Le Floch-Prigent, soit 3 ans de prison dont deux avec sursis et un million d’euros d’amende.. Un accord Mercosur/UE en préparationLe ministre brésilien des Affaires étrangères, Celso Amorim, a estimé le 2 novembre dernier qu’un accord commercial entre le Mercosur et l’Union européenne ne sera pas conclu avant 18 mois, affirmant qu’il y avait encore une “distance très grande” entre les propositions des deux parties. “Les négociations fondamentales sont celles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et ce sont elles qui vont marquer le rythme des autres” (accord de libre-échange Mercosur/UE et Zone de libre-échange des Amériques), a déclaré Amorim lors d’une audition devant le Sénat brésilien. Il a aussi précisé que le temps nécessaire pour conclure un accord au sein de l’OMC sera d’une “année et demie”. “Cela sera le même délai pour les autres négociations”, a-t-il poursuivi, jugeant que l’Union européenne et les Etats-Unis privilégiaient également les négociations au sein de l’OMC. “Il y a encore une distance très grande avec l’UE”, a-t-il également indiqué, alors que les coordinateurs des négociations des deux parties avaient entamé le 2 décembre dernier une série de réunions de deux jours à Rio de Janeiro. L’Union européenne (UE) et le Mercosur n’avaient pas réussi à conclure avant le 31 octobre, date de la fin du mandat de la précédente Commission européenne, un accord de libre-échange, mais ont décidé de poursuivre les négociations en 2005. L’UE et le bloc commercial sud-américain cherchent depuis 1999 à signer un accord qui créerait la plus vaste zone de libre-échange du monde.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc