×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1887 Le 01/11/2004 | Partager

. Constitution européenne: Les 25 ont signéC’est fait. Les 25 chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne ont signé le 29 octobre à Rome la première Constitution de l’Europe réunifiée. Le Premier ministre britannique Tony Blair et son ministre des Affaires étrangères Jack Straw ont été les derniers des dirigeants de l’UE à apposer leur paraphe au bas de la Constitution européenne. Le Premier ministre belge avait été le premier à signer, en vertu de l’ordre protocolaire qui suit l’ordre alphabétique dans la langue d’origine des pays membres. Néanmoins, la France a été la seule à apposer trois signatures, celles du président Jacques Chirac, du Premier ministre Jean-Pierre Raffarin et du ministre des Affaires étrangères Michel Barnier. Outre les 25 chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE, les dirigeants de quatre pays candidats (Roumanie, Bulgarie, Turquie et Croatie) ont été invités à signer l’acte final, marquant la conclusion positive des négociations de la conférence intergouvernementale sur la Constitution. La Croatie a pour sa part signé un document réaffirmant son intention d’entrer dans l’UE.Le président en exercice de l’Union européenne, le Premier ministre néerlandais Jan Peter Balkenende, a estimé pour sa part que la Constitution européenne scellait la paix en Europe après des siècles de guerres et de conflits.. Remous autour de la recomposition de la Commission BarrosoDes consultations tous azimuts sur la recomposition de la future Commission européenne de José Manuel Durao Barroso ont été engagées entre les dirigeants de l’UE élargie réunis à Rome le 29 octobre pour signer la Constitution européenne, selon l’AFP. Et la tendance serait plutôt à un «large remaniement» de l’équipe mise sur la touche deux jours plutôt devant l’hostilité du Parlement européen. Les dirigeants de l’UE doivent encore se retrouver au sommet les 4 et 5 novembre à Bruxelles.Barroso a renoncé à soumettre au vote du Parlement européen l’investiture de la nouvelle Commission, en raison de l’hostilité d’une majorité d’eurodéputés au commissaire italien désigné Rocco Buttiglione, auteur de propos jugés machistes et homophobes, mais plusieurs autres membres du collège sont également contestés. Buttiglione, catholique conservateur proche du Vatican, a participé à la cérémonie de signature de la Constitution en tant que ministre des Affaires européennes sortant du gouvernement de Silvio Berlusconi.. La Cour européenne condamne la Turquie La Cour européenne des droits de l’homme a condamné le 28 octobre dernier la Turquie pour avoir insuffisamment enquêté sur le meurtre d’un homme tué en 1998, lors d’un affrontement entre les forces de l’ordre et des membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). La Cour européenne, saisie par la veuve d’Izettin Zengin, a relevé que malgré l’ouverture d’une enquête, la justice turque n’avait pas ordonné d’examen balistique ni d’autopsie du corps et qu’elle n’avait pas entendu la requérante, des membres de sa famille ou des villageois. La Cour a conclu à une violation de l’article 2 de la Convention européenne des droits de l’homme quant aux caractères de l’enquête menée et de l’article 13. Elle a alloué 12.000 euros pour dommage moral à Zengin.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc