×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1871 Le 08/10/2004 | Partager

. Calvo/Gomes da Costa: Naissance d’un géant de la conserverie de poissonLes conserveries espagnoles de poisson, Conservas Calvo, sont sur le point d’acquérir le plus important groupe de conserveries de poisson d’Amérique latine, le brésilien Gomes da Costa, affirme jeudi le quotidien madrilène économique Expansion. Un accord sur cette opération pourrait être signé la semaine prochaine et ferait de Calvo l’un des leaders de son secteur au monde, selon Expansion qui ne fournit pas de précisions sur le montant de la transaction. Le chiffre d’affaires de Conservas Calvo, déjà présent notamment au Venezuela et au Salvador, s’est élevé à 257,69 millions d’euros en 2003 dont 48% ont été réalisés à l’international. D’après Expansion, Gomes da Costa réalise un chiffre d’affaires d’environ 100 millions d’euros.. Nokia: 200 millions d’euros pour un réseau en Inde L’équipementier finlandais Nokia a annoncé le 7 octobre avoir remporté un contrat de plus de 200 millions d’euros pour étendre le réseau de téléphonie mobile de l’opérateur Bharat Sanchar Nigam Ltd (BSNL) dans le nord de l’Inde. Nokia va déployer quelque 4 millions de lignes dans les villes et villages et sur les grandes voies de communication de huit Etats du nord du pays. Il fournira notamment le cœur de réseau et les équipements radio nécessaires pour les normes GSM/EDGE et GPRS. Selon Nokia, qui est maintenant le fournisseur des cinq plus grands opérateurs de téléphonie mobile en Inde, BSNL a pour ambition de devenir le numéro un du sous-continent. BSNL, contrôlé par des capitaux publics, compte actuellement 42 millions de clients pour la téléphonie fixe et 7 millions pour la téléphonie.. Le déficit de l’Etat français se réduit Le déficit de l’Etat en 2004 devrait avoisiner les 49,1 milliards d’euros au lieu de 55,1 milliards prévus en loi de Finances initiale, selon Bercy, soit une réduction de 6 milliards d’euros. Pour 2005, le budget prévoit une nouvelle amélioration du déficit, à 44,93 milliards d’euros. L’essentiel de cette amélioration est dû à des recettes meilleures que prévu (+12,9 milliards d’euros, soit +9,4% fin août par rapport à fin août 2003), en raison d’une croissance plus soutenue: le budget 2004 était assis sur une hypothèse de taux de croissance de 1,7%. L’Insee pense qu’il sera plutôt de 2,4% cette année, et Bercy, de 2,5%.Dans son communiqué de jeudi, le ministère des Finances confirme que le montant des recettes fiscales devrait excéder cette année de 5 milliards d’euros l’évaluation de la loi de Finances initiale. En outre, le ministère annonce que le prélèvement sur les recettes effectué au profit du budget des communautés européennes devrait être inférieur de 1 milliard d’euros à la prévision initiale.. Un important gisement de pétrole en Russie Le résultat des premières prospections a confirmé les attentes optimistes concernant le projet pétrolier et gazier Sakhalin-5, dans l’Extrême-Orient russe, a annoncé jeudi le consortium Elvari Neftegaz formé par Rosneft et BP. «Les résultats que nous avons obtenus ont confirmé l’existence de réserves significatives de pétrole et de gaz», a annoncé le service de presse de la société Elvari Neftegaz, ajoutant que le premier forage a été effectué à 49 km du rivage et à 114 mètres de profondeur. Les estimations initiales évoquaient des réserves de 600 millions de tonnes de pétrole et 600 milliards de mètres cubes de gaz. On ignore pour l’instant dans quelle mesure le résultat des prospections a précisé ces estimations. Rosneft possède 51% des actions du projet Sakhalin-5, tandis que BP en détient 49%. . Shell: Découverte offshore à BruneiUne nouvelle découverte qualifiée de «très importante» a été effectuée dans un champ pétrolifère offshore du sultanat de Brunei, a annoncé Shell Petroleum le 7 octobre. Le puits a été foré à trois kilomètres des côtes, dans une partie du champ offshore de Seria North Flank qui n’avait pas encore été explorée, a précisé la compagnie pétrolière dans un communiqué. «Nous considérons cela comme une découverte très importante, car il y a jusqu’à 20 structures similaires dans cette zone», a déclaré le directeur général de Shell Brunei, Mark Came. «Si ce succès est renouvelé, nous estimons que le pétrole exploitable dans toute la zone de Seria North Flank peut atteindre 100 millions de barils au total», a-t-il ajouté. Brunei, monarchie absolue de 300.000 habitants, produit 200.000 barils de pétrole par jour.. Or: Exploitation industrielle au NigerLe président du Niger, Mamadou Tandja, a assisté le 5 octobre à l’extraction du premier lingot d’or de la mine de Samira, située à 150 km au sud-ouest de la capitale, marquant le début de l’exploitation industrielle de ce minerai dans le pays, a-t-on appris de source officielle. Première exploitation d’or industrielle, la mine de Samira située dans la région de Téra est détenue à 20% par l’Etat nigérien et à 80% par des sociétés de droit canadien. «Elle doit produire une vingtaine de tonnes d’or pendant six ans et demi», est-il précisé. Troisième producteur mondial d’uranium, le Niger possède également une mine de charbon. En septembre dernier, au moins cinq permis de recherches aurifères ont été accordés à des sociétés européennes, tandis que plusieurs conventions ont été signées avec des firmes pétrolières internationales.(AFP). Mercosur-UE: Poursuite des négociationsLe président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a donné la consigne à ses ministres de «poursuivre les négociations» entre l’Union européenne et le Mercosur après la date butoir du 31 octobre pour conclure un accord de libre-échange, a indiqué mercredi 6 octobre son ministre des Affaires étrangères Celso Amorim. Il ajoute que «le président a aussi dit qu’il était important que nous donnions des signaux clairs de notre volonté de maintenir les avancées, y compris en faisant un effort supplémentaire, à condition que cet effort soit mutuel». «On ne peut pas se concentrer dans ces négociations sur les intérêts de tel ou tel secteur», a souligné Amorim citant les consignes de Lula: «II faut prendre en compte l’ensemble des intérêts du pays, et ceux du Mercosur». Un vaste accord de libre-échange entre les deux blocs économiques est en cours de négociation, avec pour date butoir le 31 octobre, date à laquelle les commissaires européens Pascal Lamy (Commerce) et Franz Fischler (Agriculture) doivent céder la place à leur successeur.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc