×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1706 Le 17/02/2004 | Partager

. ADSL: La Commission européenne a mis sous surveillance les tarifs ADSL de Wanadoo, la filiale internet de France Télécom, suite à sa condamnation en juillet dernier pour application de prix «prédateurs», rapporte hier lundi Les Echos. La Commission européenne a ordonné à Wanadoo de lui «transmettre le compte d'exploitation de ses différents services ADSL à l'issue de chaque exercice et jusqu'en 2006 compris», précise le quotidien économique. . Disney: Le groupe de médias et de divertissements américain Walt Disney a commencé à organiser ses défenses face à l'assaut du numéro un américain du câble, Comcast, en se retranchant derrière une culture d'entreprise unique et une renaissance financière.Pour l'instant, Disney oppose un silence prudent, indiquant seulement examiner l'offre de rachat non sollicitée de Comcast, pour 66 milliards de dollars dont 12 milliards de reprise de dette, avant de donner une réponse «en temps utile».. Croissance: La zone euro aura enregistré en 2003 sa plus mauvaise performance économique depuis dix ans, mais tirée par la reprise mondiale, elle a renoué avec une croissance modeste depuis la fin de l'an dernier, qui reste toutefois sans comparaison avec celle des Etats-Unis.Le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a progressé de 0,4% en 2003 et celle de l'ensemble de l'Union européenne (UE-15) de 0,7%.L'économie européenne a connu en 2003 sa pire année depuis la récession de 1993. L'Allemagne, premier pays de la région, est tombée en récession avec une baisse de son PIB de 0,1%, les Pays-Bas ont connu une contraction plus forte encore de 0,8%. La France et l'Italie ont échappé de justesse à la récession, mais n'ont vu leurs PIB respectifs progresser que légèrement, de 0,2 et 0,4%.. UE/ Israël: Le chef de la diplomatie allemande Joschka Fischer devait participer hier lundi dans la banlieue de Tel-Aviv à une conférence consacrée aux relations entre l'UE et Israël. Fischer devait rencontrer à cette occasion son homologue israélien Sylvan Shalom. Les deux hommes devaient prononcer un discours lors de cette conférence organisée à Herzlia, au nord de Tel-Aviv. Ce déplacement devrait être l'occasion pour Fischer de revenir sur son projet de “nouvelle initiative transatlantique” présenté début février, dans le but d'assurer le développement et la sécurité au Proche et Moyen-Orient. . Irlande: Une bataille entre modernes et classiques est engagée en Irlande depuis que le gouvernement de Dublin a promis d'introduire le vote électronique lors des élections européennes de juin prochain. Le ministre de l'Environnement Martin Cullen, chargé également des institutions locales, défend depuis des semaines son projet, d'un coût de quelque 35 millions d'euros, qu'il juge bénéfique pour la démocratie. . La «Buba» est confianteLa Banque centrale allemande, la Bundesbank, “Buba” pour les intimes,, estime que la faiblesse actuelle du dollar ne va pas entraver la reprise de la croissance en zone euro, indique-t-elle dans son rapport mensuel publié lundi 16 février. «La dépréciation du dollar américain par rapport aux principales monnaies ne va pas provoquer de perturbation du processus d'expansion en zone euro en raison d'une évolution mondiale meilleure qu'attendu jusqu'à présent et qui a de l'élan», écrit la Bundesbank. «Ainsi, les forces motrices extérieures guidant la reprise de la conjoncture demeurent intactes», précise l'institut. Si l'euro s'est apprécié de 20,5% en moyenne en 2003 par rapport au dollar, il n'a augmenté que de 11,5% en moyenne par rapport aux monnaies des 12 principaux partenaires commerciaux de la zone. Non seulement, les exportateurs allemands profitent de la croissance mondiale mais aussi la demande intérieure a notablement augmenté bien que la faible demande des ménages demeure le talon d'Achille de la reprise.En outre, les conditions monétaires «demeurent en zone euro généreuses et ne font pas obstacle à la reprise économique», assure encore la banque centrale, ce qui semble exclure une nouvelle baisse des taux d'intérêt à l'heure actuelle par la Banque centrale européenne (BCE). . Budget et retraitesLe gouvernement français entend respecter son engagement de ramener dès 2005 le déficit public sous la barre des 3% du PIB en profitant du changement de statut d'EDF. “Le transfert de la gestion des retraites de l'entreprise publique à l'Etat contre paiement d'une “soulte” permettrait de réduire -pour une seule année- le déficit de 8 à 10 milliards d'euros”, ce qui donne une somme équivalente à 0,3% du PIB. “Les négociations sont en cours. Cela relève des partenaires sociaux”, a déclaré un porte-parole du ministère de l'Economie et des Finances, sans avancer de montant mais ajoutant que les sommes en question seraient transférées aux caisses de retraite. En 1997, les pouvoirs publics avaient procédé d'une manière similaire avec France Télécom. Lors de son changement de statut, l'opérateur public de téléphonie avait versé 5,7 milliards d'euros à l'Etat en contrepartie du transfert des retraites. Cette opération avait contribué à mettre la France en conformité avec le traité de Maastricht. Le président d'EDF, François Roussely, a redit avoir bon espoir de voir le statut de l'entreprise publique transformé en société anonyme d'ici au 1er juillet. Le Premier ministre Raffarin avait confirmé que le changement de statut interviendrait cette année. . Pollueurs devant la justiceLe commandant d'un porte-conteneurs battant pavillon des Emirats arabes unis, à l'origine d'une pollution d'hydrocarbures, a été déféré devant la justice en France. L'homme est de nationalité pakistanaise et âgé de 54 ans. Il a été remis en liberté contre le paiement d'une caution de 400.000 euros (4,4 millions de DH). Il est convoqué à comparaître en juin devant la sixième Chambre correctionnelle de Marseille. Le “Khaled Ibn Al Waleed” a été surpris en flagrant délit. La nappe d'hydrocarbures s'étendait sur 18 kilomètres de long et 50 mètres de large. A la même audience de juin, sera jugé un autre commandant de navire à l'origine de rejets illicites en mer. Le 30 janvier dernier, le “Scimil”, un cargo turc avait été immobilisé à son tour. Une nappe d'hydrocarbures de 5 kilomètres de long sur 50 mètres de large avait été repérée par un avion maritime.. GSM: Marché libanaisLe gouvernement libanais a approuvé les nouvelles conditions de l'appel d'offres international pour l'exploitation de ses réseaux de téléphonie mobile, deux semaines après l'échec d'une première tentative de privatisation. Le Conseil des Ministres a été réuni en urgence. Il a fixé un nouveau cahier des charges: des concessions de quatre ans, au lieu de trois, ce qui éviterait de vendre les réseaux. La privatisation du secteur des télécommunications est l'un des principaux moyens auxquels le gouvernement libanais entend recourir pour réduire la dette publique, qui dépasse 30 milliards de dollars et dont le service absorbe la majeure partie des recettes de l'Etat.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc