×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:3362 Le 15/09/2010 | Partager

. Lafarge: Le désendettement s’intensifie 15,16 milliards d’euros, c’est le montant de la lourde dette que le cimentier français s’applique à réduire massivement. Et qui pour rappel, lui avait valu une mise sous-surveillance négative par l’agence de notation Moody's. Bruno Lafont, son PDG, annonce avoir «prévu de réaliser pour plus de 500 millions d'euros de cessions, dont 350 millions étaient déjà sécurisées à la fin juillet. Aucune branche d'activité n'est épargnée, dès lors qu'il s'agit d'actifs non stratégiques pour le groupe», explique-t-il au journal La Tribune. Les cessions n’étant qu'un volet du plan de désendettement du cimentier, sont également prévues, des réductions de coûts et des besoins en fonds de roulement. Lafarge compte également réduire ses investissements à «moins d'un milliard d'euros en 2011 afin de générer du cash-flow».. La montée en puissance des pays émergents s’accélère La montée en puissance des pays émergents, Chine en tête, va s’accélérer d’ici à 2015 au détriment des pays de l’OCDE, dont la part dans la richesse mondiale va descendre sous la barre des deux tiers, selon une étude publiée lundi dernier à Londres. La crise économique a accentué le mouvement de transfert de l’économie mondiale de l’Occident vers l’Asie, affirme l’institut d’études économiques CEBR (Centre for economics and business research) dans ce document. Globalement, les pays de l’OCDE, qui comptaient pour 77,1% de la richesse mondiale en 2004, n’en représenteront plus que 65,7% en 2015. Les Etats-Unis pèseront alors 22,6% du PIB mondial contre 25,3% en 2007, toujours selon cette étude. Dans le même temps, la part de l’Allemagne descendra de 6,1 à 5,3% et celle de la France de 4,8 à 4,2%. Parallèlement, la Chine grimpera de 7 à 11,4% de la richesse mondiale, de loin le bond le plus important. En atteignant d’ici 5 ans 2,9% de cette richesse, l’économie de l’Inde «passera devant celle de la Russie en 2010, du Canada en 2011 et de l’Espagne en 2013», a calculé le CEBR.. USA: Une nouvelle relance est inutileUne forte majorité d’économistes juge inutile que les Etats-Unis adoptent rapidement de nouvelles mesures de relance d’envergure, selon l’enquête mensuelle du Wall Street Journal publiée lundi dernier. Le journal indique que 74,5% des économistes qu’il a interrogés ont répondu non à la question «Le Congrès et le président devraient-ils adopter un nouveau plan de relance budgétaire d’envergure?», contre 25,5% ayant répondu par l’affirmative. Le quotidien des affaires indique avoir mené son enquête auprès de 53 prévisionnistes du 3 au 7 septembre. Celle-ci montre par ailleurs que 81,8% des sondés estiment que si le président américain Barack Obama proposait un nouvel ensemble de mesures de relance mais que celles-ci étaient rejetées par le Congrès, cela «ne changerait rien pour l’économie et les marchés».Obama a déclaré vendredi dernier qu’il continuerait à essayer de relancer l’emploi et la croissance «aussi longtemps qu’il serait président des Etats-Unis». La Maison Blanche avait annoncé deux jours plus tôt son intention de lancer trois programmes de soutien à l’emploi au risque de creuser un peu plus le déficit de l’Etat fédéral américain, qui avoisine les 10% du PIB.. Les fonds souverains tournent le dos à l’Europe A la tête de près de 4.000 milliards de dollars de capitaux, les fonds souverains se méfient actuellement des actions européennes et de la dette grecque, selon le baromètre établi par le Sovereign Wealth Fund Institute(SWF) en septembre. Après sondage auprès de ses membres, ce dernier note de 1 à 10 les classes d’actifs jugées les plus attractives par les fonds souverains dans les trois trimestres à venir. Les meilleures notes sont attribuées aux instruments et produits dont les perspectives de rendement-risque sont jugées les plus attrayantes à moyen terme. En tête, viennent les introductions en bourse réalisées en Asie, puis l’immobilier et l’or. En revanche, les actions européennes et la dette grecque sont bons derniers avec un score de 2. Les actions américaines sont deux fois mieux notées.. La Grèce prépare son retour sur les marchésLa Grèce qui n’a pas émis d’emprunt long terme depuis plusieurs mois prépare son éventuel retour sur les marchés en lançant cette semaine une tournée auprès des investisseurs internationaux, tandis qu’une mission FMI-UE-BCE examine à Athènes les comptes du pays. «Nous maintenons l’objectif de revenir sur le marché de la dette de long terme l’an prochain», a déclaré vendredi dernier Christodoulou, patron de l’agence de la dette grecque. A cet effet, le Premier ministre grec Georges Papandreou, qui participera à New York du 18 au 23 septembre à la 65e Assemblée générale de l’Onu, sera reçu à Wall Street pour présenter le programme de développement et d’investissement du gouvernement grec. . Le président iranien à l’ONU Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad va prendre part à une réunion sur le désarmement lors de l’Assemblée générale des Nations unies, selon le secrétaire général Ban Ki-moon. Le dirigeant iranien a d’autre part demandé une rencontre avec le chef de l’ONU. En annonçant la participation de Ahmadinejad à la réunion sur le désarmement, Ban a affirmé lors d’une conférence que «le dernier rapport du directeur général de l’AIEA est de nouveau une source d’inquiétude». Il fait référence au dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique qui souligne le manque de coopération de l’Iran avec les efforts entrepris pour enquêter sur son programme nucléaire. Le président iranien doit se rendre à New York pour l’Assemblée générale de l’ONU la semaine prochaine. La rencontre de haut niveau sur le désarmement à laquelle Ahmadinejad participera est prévue le 24 septembre.. Irak/Etats-Unis: Les droits de l’homme «importants»Les droits de l’homme sont une question d’importance dans la relation entre l’Irak et les Etats-Unis, a commenté lundi dernier le département d’Etat, interrogé sur un rapport d’Amnesty international dénonçant des tortures dans les prisons irakiennes.Amnesty affirme dans un rapport publié lundi dernier que «les forces de sécurité irakiennes sont responsables de violations systématiques des droits des détenus, et ce en toute impunité». L’organisation de défense des droits de l’homme basée à Londres fustige également la responsabilité des forces américaines, qui, dans l’optique de leur retrait complet fin 2011, ont transféré des milliers de détenus aux Irakiens «sans garantie de leur part concernant la torture et les mauvais traitements».Le rapport a été rejeté par le gouvernement de Bagdad, tandis qu’un porte-parole de l’armée américaine en Irak mettait aussi en doute ses conclusions.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc