×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Brèves internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:2824 Le 21/07/2008 | Partager

    . Après Microsoft, Bruxelles s’en prend à IntelLa Commission européenne a annoncé jeudi dernier qu’elle soupçonnait le géant américain des microprocesseurs Intel de nouveaux comportements de concurrence déloyale. Bruxelles indique avoir envoyé à Intel une nouvelle «lettre de griefs», dont le contenu renforce son idée que l’Américain a «abusé de sa position dominante» dans le secteur des puces informatiques afin d’exclure son principal rival AMD (Advanced Micro Devices), n° 2 du secteur. Les services européens de la concurrence avancent trois nouvelles accusations très précises à l’encontre d’Intel. La firme aurait accordé des rabais importants à un gros distributeur européen d’ordinateurs personnels pour l’inciter à vendre prioritairement ses produits. Intel aurait payé un fabricant de PC pour retarder la mise sur le marché d’une ligne de produits équipés de la puce de son compatriote AMD. Par la suite, Intel aurait offert à ce même fabricant des ristournes importantes à condition d’équiper tous ses ordinateurs avec des microprocesseurs Intel.. Blanchiment: Bruxelles menace 15 pays La Commission européenne a menacé 15 pays membres d’actions en justice pour n’avoir toujours pas transposé dans leur droit national des dispositions européennes contre le blanchiment dans le cadre de la lutte anti-terroriste. Le commissaire européen au Marché intérieur, Charlie McCreevy, a écrit à l’Allemagne, la France, le Luxembourg, la Belgique, les Pays-Bas, l’Autriche, la Grèce, la Pologne, la République tchèque, la Lettonie, la Slovaquie, la Suède, l’Espagne, la Grèce et Malte, a indiqué un de ses porte-parole. Dans sa lettre, il déplore que ces pays n’aient pas respecté l’échéance du 15 décembre 2007, date à laquelle ils étaient censés avoir transposé dans leur législation la 3e directive européenne sur le blanchiment adopté en 2005, qui visait spécifiquement les sources de financement des réseaux terroristes. Cette directive prévoit notamment des contrôles d’identité pour les clients de comptables ou d’avocats, et renforce les obligations de signalement de tout soupçon de financement terroriste.• Fonds d’investissements: Journée mondiale de mobilisation De Moscou à New York en passant par Paris, des rassemblements symboliques, à l’appel du syndicat international des employés des services SEIU basé à Washington, ont eu lieu jeudi dernier dans 25 pays pour dénoncer l’emprise des fonds d’investissements sur l’économie, notamment KKR. Le SEIU, qui revendique près de 2 millions de salariés adhérents rien qu’aux États-Unis et au Canada, s’est félicité de cette première journée mondiale d’action. Il a réuni une trentaine de manifestants à Paris, 50 à Londres, mais entre 500 et 1.000 à Washington et un millier à New York, a indiqué une porte-parole du syndicat. . Merrill Lynch: Pertes de 4,89 milliards de dollars La banque d’affaires américaine Merrill Lynch a enfoncé les pronostics les plus pessimistes en annonçant jeudi dernier une perte nette de 4,89 milliards de dollars au 2e trimestre, plombée par 9,75 milliards de dépréciations supplémentaires. Un an plus tôt, la banque new-yorkaise avait dégagé un bénéfice de 2,07 milliards de dollars, là aussi après intérêts minoritaires. La banque à l’enseigne du taureau enregistre ainsi son 4e trimestre consécutif dans le rouge, après 2,2 milliards au 3e trimestre 2007, 9,8 milliards au 4e trimestre 2007 et 2,1 milliards au 1er trimestre 2008.. Liechtenstein/Fraude fiscale: 1er procès en AllemagneLe premier procès dans le cadre d’un vaste scandale de fraude fiscale vers le Liechtenstein dévoilé par l’Allemagne s’est ouvert à Bochum (centre de l’Allemagne) vendredi dernier. Un promoteur immobilier de Bad Homburg (ouest) âgé de 66 ans, est accusé d’avoir dissimulé des millions d’euros placés au Liechtenstein.Ayant déjà avoué les faits qui lui sont reprochés lors d’interrogatoires et payé 7,6 millions au fisc, le tribunal devrait se montrer clément. Le président a d’ores et déjà annoncé vendredi qu’une peine avec sursis était très probable.. Nucléaire: L’Iran résisteLes discussions samedi dernier à Genève entre le diplomate en chef de l’UE Javier Solana et le négociateur iranien sur le nucléaire Saïd Jalili n’ont permis aucune percée, malgré la présence inédite d’un haut responsable américain.»Il y a toujours des progrès dans ces discussions, mais cela est insuffisant», a déclaré Solana à l’issue de la conférence de presse.Saïd Jalili a lui aussi reconnu à sa façon que les discussions n’avaient guère avancé: La diplomatie est «comme un tapis iranien: cela avance millimètre par millimètre», a-t-il indiqué. «C’est un travail très précis», «il faut espérer que le produit fini sera magnifique à regarder».Le département d’Etat américain, dont le numéro 3 William Burns participait pour la première fois à ce type de réunion, illustrant un revirement spectaculaire de la position américaine, a immédiatement appelé Téhéran à faire enfin un choix: «Nous espérons que le peuple iranien comprend que ses dirigeants doivent faire un choix entre la coopération, qui apportera des bénéfices à tous, et la confrontation, qui ne peut conduire qu’à davantage d’isolement», a indiqué son porte-parole Sean McCormack.. Le Venezuela s’arme chez les russesLe président vénézuélien, Hugo Chavez, pourrait signer plusieurs contrats d’armements en Russie où il se rend mardi 22 juillet, selon une source militaro-industrielle russe citée par l’agence Interfax. L’achat porterait sur 20 systèmes de missiles sol-air TOR-M1 et 3 sous-marins à propulsion mixte diesel et électrique de classe «Varchavianka», pour un total d’un milliard de dollars.«Lors de cette visite, de nouveaux contrats sont susceptibles d’être signés pour la livraison d’armements et de technique militaire russes à Caracas», a déclaré cette source. Selon elle, Caracas pourrait dépenser plus de 30 milliards de dollars d’ici à 2012 pour la modernisation de ses armées.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc