×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Brèves internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:2785 Le 27/05/2008 | Partager

    . Marché des céréales: Repli du blé Le prix du blé se repliait lundi 26 mai en raison d’un «weather Market» favorable pour les prochaines récoltes, sur un marché à terme européen (Euronext) peu animé en l’absence de son principal indicateur, le CBoT. Lundi, jour du Memorial Day aux Etats-Unis, le Chicago Board of Trade avait portes closes. «En l’absence de son indicateur de référence, l’Euronext se contente de faire peser sur les prix des perspectives de récoltes abondantes», a commenté un courtier. La prochaine moisson de blé devrait être particulièrement abondante si l’on en croit les dernières estimations. Ainsi, le Conseil international des céréales, prévoit une production mondiale à 645 millions de tonnes, tandis que le département américain de l’Agriculture avance le chiffre record de 656 Mt, soit 50 Mt de mieux cette année. . G8/Environnement : Réduction des émissions de 50% Les ministres de l’Environnement des pays du G8 se sont mis d’accord lundi 26 mai pour que les pays riches donnent l’exemple dans la lutte contre le réchauffement climatique, avec un objectif de réduction d’au moins 50% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050. Les ministres bouclaient 3 jours de débat à Kobé (centre-ouest du Japon) destinés à préparer le sommet du G8 de juillet, organisé par le Japon et dont la lutte contre le réchauffement climatique sera l’une des priorités.. Opep/Pétrole: Les prix vont continuer à monterLe prix du pétrole va continuer à augmenter, surtout si la tendance suivie par l’économie américaine se maintient, a estimé lundi 26 mai le président de l’Opep et ministre algérien de l’Energie, Chakib Khelil. Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse hier dans les échanges électroniques en Europe mais dans un volume d’échange très faible en raison d’un jour férié à la fois en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Le marché du pétrole avait bouclé la séance de vendredi dernier au-delà de 132 dollars le baril à New York, au terme d’une semaine historique où les records se sont enchaînés. Khelil a attribué la responsabilité aux spéculateurs, aux troubles géopolitiques, et à la faiblesse du dollar, tous «facteurs hors du contrôle de l’organisation» des pays de l’Opep.. Olmert: Pas d’autre choix que le dialogue avec DamasLe Premier ministre israélien, Ehud Olmert, a expliqué lundi 26 mai n’avoir pas eu d’autre choix que d’engager des pourparlers de paix avec la Syrie, a indiqué un haut responsable israélien. «Ce qui a fait pencher la balance en faveur de telles discussions était la question de savoir si nous allions être entraînés à cause d’une erreur d’appréciation dans une conflagration avec la Syrie», a affirmé Olmert devant la commission parlementaire des Affaires étrangères et de la Défense, selon ce haut responsable qui a requis l’anonymat. Les débats de cette importante commission se déroulent à huis clos. «Dans ce cas de figure, on m’aurait inéluctablement demandé comment il se fait que les Syriens ont recherché la paix, et que je n’ai pas examiné cette possibilité», a ajouté Olmert.. Israël/Hezbollah: Progrès dans les négociations Des progrès ont été réalisés dans les négociations indirectes entre Israël et le Hezbollah pour l’échange de prisonniers, a-t-on appris lundi 26 mai auprès de la famille d’un des détenus libanais et de source proche du dossier. «J’ai été informé que quelque chose de positif concernant mon frère et tous les prisonniers détenus en Israël aura lieu dans les 30 jours» prochains, a déclaré Bassam Kantar, le frère du doyen des prisonniers libanais, Samir Kantar. «Il y a des indications positives en ce sens», a ajouté Kantar à propos de la libération de son frère détenu depuis 29 ans.. Nouvel espoir pour Ingrid BetancourtLa France et la famille d’Ingrid Betancourt espèrent que la mort du chef des Farc Manuel Marulanda et l’affaiblissement de la guérilla vont accélérer la libération de l’otage franco-colombienne, mais tiennent à rester prudentes face à cette nouvelle donne. Les Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie) ont confirmé dimanche dernier la mort de leur chef historique, fondateur de cette guérilla marxiste en 1964, et annoncé l’élection de son successeur Alfonso Cano, considéré comme l’idéologue des Farc et comme un modéré.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc