×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Brèves internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:2770 Le 06/05/2008 | Partager

    . Adhésion OMC: L’Algérie refuse de réviser le prix du gaz Le ministre algérien de l’Energie, Chakib Khelil, a assuré samedi dernier que l’Algérie ne réviserait pas le prix domestique du gaz pour faciliter son entrée à l’Organisation mondiale du commerce (OMC). «Il n’y aura pas de révision du prix du gaz sur le marché national», a dit le ministre dans un entretien à la radio publique, en réponse à une question sur une éventuelle concession de l’Algérie sur le prix du gaz.L’OMC reproche à l’Algérie de subventionner le prix du gaz domestique, en violation des règles de l’organisation. Cette question est l’un des principaux obstacles à l’entrée de l’Algérie à l’OMC qui se négocie depuis 1987. . Crise alimentaire: Wade demande de supprimer la FAOLe président sénégalais, Abdoulaye Wade, a réclamé dimanche dernier à Dakar la suppression de l’Organisation de l’Onu pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), qu’il a qualifiée de «gouffre d’argent», en estimant que la crise alimentaire mondiale actuelle était «largement son échec». «En dépit de tous les mérites de son directeur général (...), c’est l’institution FAO qui doit être mise en cause», a affirmé le président Wade dans une déclaration radio-télévisée sur la hausse des prix des denrées alimentaires. . Juncker favori pour présider l’UELe Luxembourgeois Jean-Claude Juncker est «très largement» favori pour le futur poste de président du Conseil de l’UE, et José Manuel Barroso tient la corde pour un nouveau mandat à la Commission européenne, selon une source proche de la présidence française. «La seule surprise éventuelle pourrait venir d’un échange entre les 2», a-t-elle ajouté. Le nouveau traité européen prévoit, s’il est ratifié par les 27 pays de l’UE, la création en janvier 2009 d’un poste stable de président du Conseil de l’UE. . France/sans papiers: «Quelques centaines» régularisés Le ministre français de l’Immigration, Brice Hortefeux, a déclaré lundi 5 mai que les régularisations de travailleurs sans papiers se limiteraient à «quelques centaines», alors que près de mille dossiers de travailleurs clandestins en grève ont été déposés.Selon lui, «ça serait injuste vis-à-vis de la population immigrée légale que de procéder à des régularisations massives et d’ailleurs les pays qui les ont pratiquées comme l’Espagne ou l’Italie y ont officiellement renoncé, parce que l’idée était de remettre les compteurs à zéro et, qu’en réalité, cela a fait un appel d’air». . UE: Les camions pourraient payer pour polluer L’Europe pourra infliger aux poids lourds des frais de péage liés à la pollution atmosphérique, aux embouteillages et aux nuisances sonores qu’ils génèrent, selon un projet de législation que la Commission européenne entend présenter en juin prochain. Avant, Bruxelles a décidé de prendre le pouls des ministres des Transports des 27 pays de l’UE, réunis lundi 5 et mardi 6 mai en Slovénie. «La bataille s’annonce féroce, car certains pays sont par principe réfractaires à toute idée de tarification», prédit l’entourage du commissaire aux Transports, Jacques Barrot.. Taux directeurs: la BCE en position d’attente La BCE va rester en position d’attente et garder ses taux directeurs inchangés pendant de longs mois, l’inflation pesant plus lourd dans la balance que les signes annonciateurs d’un essoufflement de l’économie en zone euro, estiment des économistes. Ces derniers prévoient la poursuite du statu quo monétaire lors de la prochaine réunion du conseil des gouverneurs, qui va se tenir jeudi 8 mai à Athènes. Alors que la Fed vient d’abaisser son taux à 2%, la BCE va continuer à suivre sa propre voie. Son principal taux est situé à 4% depuis juin. . UBS: Suppression de 8.000 postes d’emploiLa banque suisse UBS, qui doit publier aujourd’hui ses résultats trimestriels, pourrait supprimer jusqu’à 8.000 emplois, pour faire face à de nouvelles dépréciations d’actifs et une perte annoncée de 12 milliards de francs suisses sur les 3 premiers mois.Le numéro helvétique, qui a déjà supprimé 1.500 postes dans sa banque d’affaires, pourrait être amené à réduire de 10% ses effectifs pour faire face à la crise des subprime. Après avoir déprécié ses actifs de 19 milliards de dollars au premier trimestre, UBS pourrait également annoncer de nouveaux réajustements d’actifs à hauteur de 9,7 milliards de dollars. Le DG Marcel Rohner avait concédé que le groupe avait commis des «erreurs» en utilisant notamment des ressources de son coeur de métier, la gestion de fortune, pour financer la banque d’investissements. Cette dernière devra à l’avenir «générer elle-même le capital dont elle a besoin pour sa croissance future», avait souligné Rohner.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc