×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2738 Le 19/03/2008 | Partager

. Visa entre en Bourse Le géant américain des cartes de crédit Visa s’apprête à faire son entrée en Bourse mercredi 18 mars, dans ce qui constitue l’opération la plus importante de ce type jamais menée aux Etats-Unis, à un moment où les marchés sont plus affaiblis que jamais. Visa va rejoindre son rival Mastercard, dont l’action est cotée à la Bourse de New York depuis bientôt 2 ans. Pour marquer sa différence, Visa a prévu une opération ambitieuse, voulant lever jusqu’à 18,75 milliards de dollars, là où Mastercard avait visé 2,6 milliards en mai 2006. Par son volume, l’opération serait de loin la première jamais tentée aux Etats-Unis. . TUI envisage des rachats dans le tourisme A l’occasion de la publication définitive de ses résultats pour 2007, le groupe allemand TUI déclare s’attendre à une progression de ses résultats en 2008 et à un chiffre d’affaires de 26 milliards d’euros, en hausse de 4 milliards. Le groupe envisage d’ailleurs des rachats pour renforcer sa branche tourisme et espère se défaire cette année de son autre activité, le transport maritime de marchandises. . Siemens: Perte de 900 millions d’euros Siemens n’en finit pas de payer les erreurs du passé: déjà empêtré dans un scandale de corruption, le géant allemand a annoncé lundi 17 mars qu’il va perdre 900 millions d’euros à cause de la débâcle de grands projets industriels. Le groupe a fait savoir qu’il devra passer au 2e trimestre de son exercice fiscal décalé 2007/2008 (janvier à fin mars) cette très lourde charge négative liée à la «réévaluation de gros contrats». En clair, Siemens peine à suivre le rythme de commandes passées ces dernières années, quand il ne subit pas la défection de certains clients. Par conséquent, il renonce à ses objectifs financiers pour l’exercice en cours, et s’abstient dans l’immédiat d’en fixer de nouveaux. . Nouveau fonds d’investissement pour la région Mena «Capital Trust Group» a annoncé le lancement en juin prochain d’un nouveau fonds d’investissement d’une valeur estimée entre 200 et 250 millions de dollars, qui constitue la 3e génération de ses fonds dédiés à la région de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient (MENA). La création de ce fonds, baptisé «EuroMena 2», intervient après la réussite de sa première version (EuroMena 1 d’un capital de 63 millions de dollars), qui a réalisé 7 projets d’investissement dans la région Mena, indique un communiqué du groupe. «EuroMena 2» adoptera une stratégie basée sur l’investissement dans les sociétés à forte croissance au niveau de la région et leur soutien, notamment sur le plan financier, afin qu’elles puissent s’élargir à l’échelle locale et régionale.. Marché des céréales: Le blé recule Les prix du blé ont reculé mardi 18 mars à la mi-journée sur le marché européen entraînés par la chute des marchés mondiaux sur fond de récession aux Etats-Unis, ont indiqué les opérateurs. Les marchés mondiaux des produits agricoles sont sur le recul depuis la fin de la semaine passée, affectés par le désengagement des fonds d’investissement. «Forcés de trouver des liquidités pour faire face à la crise actuelle des marchés financiers, ils abandonnent les matières premières», a commenté un analyste. Toutefois, la baisse semblait limitée sur le marché européen, lequel se raccrochait à la promesse d’une reprise de ses ventes de blé d’ici la fin de la campagne. Actuellement, la Jordanie, la Turquie et le Maroc sont à la recherche d’importantes quantités de blé. Ils pourraient être rejoints prochainement par l’Egypte, le plus gros importateur mondial (6 à 7 millions de tonnes par an). . UE/USA: Etude commune sur le secteur aérienLa Commission européenne a annoncé mardi 18 mars le lancement d’une étude commune avec le département américain des Transports (DOT) sur les alliances entre compagnies aériennes, avec l’objectif d’harmoniser leur politique de concurrence dans ce secteur. L’étude vise à «mieux comprendre les services aériens transatlantiques» et à «privilégier des approches des problèmes de concurrence qui soient compatibles» entre Bruxelles et Washington, précise la Commission dans son communiqué. Un rapport final sera publié mi-2009, sur la base d’entretiens avec les compagnies aériennes, les agences de voyage, les associations de consommateurs et les analystes du secteur. Cette démarche est justifiée par l’entrée en vigueur à la fin du mois de l’accord dit «ciel ouvert» entre l’UE et les Etats-Unis.. Immigration/France: Législation très restrictive La France possède une législation très restrictive concernant le regroupement familial, les droits électoraux ou l’accès au marché du travail pour les migrants, souligne une étude européenne présentée lundi dernier à Paris lors d’un séminaire organisé par le British Council. L’étude, coordonnée par le Think Tank Migration Policy Group et le British Council, dresse un Index européen des politiques d’intégration des migrants (Mipex) au sein de 25 pays de l’UE et 3 pays non membres (Canada, Suisse, Norvège). Selon les six critères retenus dans cet index (accès au marché du travail, regroupement familial, résidence de longue durée, participation politique, accès à la nationalité et non-discrimination), la France se classe 11e avec un score de 55 sur 100, loin derrière la Suède (88), le Portugal (79) ou la Belgique (69) et à égalité avec la Slovénie.. La Belgique se dote enfin d’un gouvernement Au terme de neuf mois d’incertitude, la Belgique va enfin pouvoir se doter d’un gouvernement définitif cette semaine après un accord trouvé mardi 18 mars entre partis sur un programme d’action, mais les problèmes de fond entre Flamands et francophones restent entiers. Le texte, approuvé à l’aube après une dernière nuit de négociations par les cinq partis de la future coalition -deux formations flamandes et trois francophones, allant des libéraux aux socialistes-, lève le dernier obstacle à l’entrée en fonction jeudi 20 mars au poste de Premier ministre du chrétien-démocrate flamand Yves Leterme.. Abou Dhabi précise les intentions de fonds souverains L’émirat d’Abou Dhabi a adressé au secrétaire américain au Trésor, Henry Paulson, ainsi qu’à d’autres dirigeants occidentaux une lettre précisant qu’il n’utilisera pas ses fonds souverains pour favoriser ses desseins politiques, rapporte mardi 18 mars le Wall Street Journal. La lettre de trois pages, envoyée la semaine dernière et signée par le directeur des affaires internationales de l’émirat, Youssef Al Otaiba, énonce les principes censés guider les investissements des fonds souverains de l’émirat.Al Otaiba affirme que l’émirat «n’a jamais utilisé et n’utilisera jamais ses investissements comme un outil de politique étrangère». Les fonds «ont toujours cherché uniquement à optimiser leurs rendements». L’initiative vise à rassurer les craintes exprimées en Occident au sujet de la finalité des investissements des fonds souverains ainsi que de leur transparence. Selon une étude du cabinet McKinsey, citée par le Wall Street Journal, le principal fonds souverain d’Abou Dhabi, l’Abu Dhabi Investment Authority, disposerait d’actifs estimés entre 500 et 875 milliards de dollars.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc