×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:2727 Le 04/03/2008 | Partager

. Motorola: Gros contrat en Arabie saouditeLe fabricant américain de téléphones Motorola a annoncé le 2 mars avoir obtenu un contrat de 335 millions de dollars pour accompagner le lancement du géant téléphonique koweïtien Zain en Arabie saoudite, qui doit démarrer dans les prochains mois. Motorola devra fournir des solutions de transfert de données mobiles à haut débit et des services de gestion du réseau. Le déploiement du nouveau réseau doit démarrer fin mars. Le Finlandais Nokia, rival de Motorola, a lui aussi remporté début janvier un contrat de 935 millions de dollars avec Zain pour son lancement en Arabie saoudite, pour prendre en charge la conception, la construction, la mise en service et la maintenance du réseau sur cinq ans.. Algérie: L’Egypte investit dans le ciment, l’acier et la chimieDes groupes égyptiens vont investir dans des cimenteries, un complexe sidérurgique et un complexe chimique, a annoncé le ministre algérien de l’Industrie Abdelhamid Temmar. Un groupe égyptien va construire une cimenterie à Djelfa (centre sud) pour 400 millions de dollars et un autre va entrer à hauteur de 35% dans le capital d’une cimenterie à Zahana (Mascara, ouest) pour 45 millions de dollars, a-t-il dit en marge de la réunion de la commission mixte algéro-égyptienne à Alger. Le groupe industriel égyptien El Izz compte ériger un complexe sidérurgique à Djendjen (Jijel - est) pour un montant de 2 milliards de dollars et un dernier groupe, Orascom, veut investir dans un complexe d’ammoniac à Arzew (ouest) pour un montant de 2,2 milliards de dollars, a ajouté Temmar. En outre, l’Algérie et l’Egypte vont créer des sociétés mixtes dans le domaine des hydrocarbures, selon le ministre algérien des Affaires étrangères Mourad Medelci.. USA: Les prix de l’immobilier chuteraient de 21 à 26% en 2 ans Les prix de l’immobilier commercial aux Etats-Unis chuteront de 21 à 26% dans les deux ans, selon une étude de la banque Goldman Sachs dévoilée par le Wall Street journal. Cette nouvelle chute de l’immobilier risque de provoquer une seconde déroute financière pour les établissements qui, comme pour les logements résidentiels, sont exposés aux crédits pour l’achat de locaux commerciaux et de bureaux, et aux titres adossés à ce type de crédits, commentait le WSJ. Cette nouvelle crise financière pourrait durer deux ans, bien davantage que celle des crédits hypothécaires «subprime». . Pétrole au-dessus des 102 dollars Les cours du baril de brut fluctuaient en hausse lundi 3 mars à l’ouverture à New York, les intervenants tirant profit de l’effondrement du dollar, monnaie dans laquelle est vendu le pétrole. Vers 14H15 GMT, le baril de «light sweet crude» pour livraison en avril s’échangeait à 102,04 dollars, en hausse de 20 cents par rapport à son cours de clôture de vendredi 29 février, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). . L’or atteint les sommetsL’once d’or a atteint un nouveau record lundi vers 14H30 GMT sur le London Bullion Market, à 988,70 dollars l’once, tandis que l’once d’argent touchait un nouveau plus haut depuis son record de janvier 1980 (38,26 dollars) en dépassant les 20 dollars pour atteindre 20,44 dollars. La glissade du billet vert, l’euro dépassant hier la barre des 1,5250 dollar, a stimulé la demande de matières premières, comme l’or et l’argent, libellées en dollars, donc moins chères pour les investisseurs disposant d’autres devises. D’autre part, la hausse des prix du pétrole augmente les risques d’inflation et pousse les investisseurs vers les placements «anti-inflation» que sont les métaux précieux. Enfin, les prix de l’or ont été soutenus par la persistance des problèmes d’alimentation électrique en Afrique du Sud, qui ont perturbé la production dans les mines du pays. . Barclays achète une banque russe La banque britannique Barclays a annoncé lundi 3 mars qu’elle allait acheter 100% de la banque russe Expobank à Petropavlovsk Finance pour environ 745 millions de dollars en numéraire, dont elle dispose déjà. Expobank, fondée en 1994, concentre ses activités sur l’ouest de la Russie, avec une présence importante à Moscou et Saint-Pétersbourg. Elle a 32 succursales et pratique les activités de banque de détail, de banque d’affaires et de banque de gros. Elle dispose d’un des plus gros réseaux de distributeurs de billets à Moscou. . Terrorisme: Un colloque les 10 et 11 mars à AnkaraLe terrorisme et les actions de coopération internationale à mettre au point pour lutter contre le phénomène est le thème d’un colloque international qui se tiendra, les 10 et 11 mars, dans la capitale turque Ankara. Initiée par l’état-major des armées turques et le Centre de l’excellence de défense contre le terrorisme (COE-DAT) d’Ankara, la manifestation réunira des responsables civils et militaires de l’Otan, des acteurs d’organisations non-gouvernementales opérant dans le domaine de la préservation de la paix et des représentants de pays et organismes méditerranéens.Le renforcement de la lutte anti-terroriste internationale et les opportunités de la coopération internationale contre les actes terroristes seront les principaux points de débats. . Gaza: Fin de l’opération «Hiver chaud» Des activistes israéliens manifestant à Tel-Aviv contre l’offensive israélienne menée contre Gaza. L’armée israélienne a mis fin lundi 3 mars à une opération dans la bande de Gaza qui a fait des dizaines de morts en deux jours, provoqué d’importants dégâts et porté un coup au fragile processus de paix avec les Palestiniens. Baptisée «Hiver chaud», l’incursion avait pour but de réduire au maximum les tirs de roquettes depuis Gaza contre Israël. . Ahmadinejad appelle les Américains à partir Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a appelé lundi 3 mars à Bagdad au retrait américain d’Irak et annoncé des partenariats entre son pays et l’Irak, à l’issue d’une visite historique de 48 heures. Lors d’une conférence de presse, il a répété que les peuples de la région n’aimaient pas les Etats-Unis et qu’ils souhaitaient être laissés en paix. Il a par ailleurs annoncé la signature de 7 accords bilatéraux, pour concrétiser la «nouvelle page» qu’il a indiqué vouloir ouvrir entre les deux voisins, opposés par une guerre meurtrière de 1980 à 1988.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc