×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1453 Le 06/02/2003 | Partager

. Tunisie: 2.300 entreprises ont adhéré à un programme de modernisationQuelque deux mille trois cents entreprises tunisiennes ont adhéré à un programme de restructuration lancé par l'Etat en 1996, en prévision de l'établissement d'une zone de libre-échange entre la Tunisie et l'Union européenne, selon un bilan officiel arrêté fin octobre 2002. Ce programme dit «de mise à niveau«, financé en partie par l'UE, vise à améliorer la compétitivité des entreprises tunisiennes pour les préparer à la concurrence étrangère consécutive à la suppression progressive des barrières douanières prévues par l'accord Tunisie-UE signé en 1995. Le coût de ce programme est estimé à 2,3 milliards de dinars (un dinar = 0,7 euro), dont 318 millions de dinars de primes de l'Etat. Il a déjà profité à 1.300 entreprises, un millier d'autres devant suivre, selon la même source. Les entreprises concernées, pour la plupart des PME du textile et de l'agroalimentaire, ont entrepris la modernisation de leurs équipements, la réorganisation de leurs méthodes de travail et la formation du personnel. . L'Arménie est devenue le 145e membre de l'OMCL'Arménie est devenue mercredi le 145e membre de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), trente jours après la ratification des accords d'accession par le Parlement d'Erevan, a annoncé mercredi l'OMC à Genève. Les négociations avaient commencé en 1993 avec le GATT (Accord général sur les tarifs et le commerce), ancêtre de l'OMC avant sa naissance en 1995. Les Etats membres réunis à Genève avaient approuvé en décembre les accords d'adhésion. Les exportations de l'Arménie se sont élevées en 2001 à 343 millions de dollars et ses importations à 874 millions. Le produit intérieur brut (PIB) de cette république caucasienne est composé à 28% par l'agriculture, à 35% par les services et à 37% par l'industrie.. L'or au plus haut depuis plus de 6 ansLe cours de l'or a atteint son plus haut depuis plus de six ans hier mercredi à Londres, en raison de l'inquiétude grandissante des investisseurs au sujet d'une guerre en Irak avant le discours du secrétaire d'Etat américain, Colin Powell, devant le Conseil de sécurité de l'ONU. Sur le London Bullion Market, le marché des métaux précieux de Londres, l'once d'or s'échangeait à 385 dollars au fixing du matin, son niveau le plus élevé depuis septembre 1996, où l'once d'or était montée jusqu'à 387,20 dollars. Le métal jaune a ainsi progressé de près de dix dollars en moins d'une journée, ayant affiché 376,55 dollars l'once mardi au fixing de l'après-midi. Sur le marché spot (le marché au comptant), l'once d'or a grimpé jusqu'à 389,05 dollars vers 9h00 GMT. «Le cours a explosé cette nuit en raison d'achats massifs sur le marché asiatique», a relevé Merlin Marr-Johnson, analyste à la banque HSBC. Selon James Moore, analyste à la publication spécialisée The BullionDesk.com, cela s'explique par «le déluge d'achats effectués par les investisseurs en Extrême-Orient se préparant au discours de Colin Powell devant l'ONU», qui pourrait servir de motif pour une guerre en Irak.. L'euro à son plus hautL'euro évoluait à son plus haut niveau depuis près de quatre ans face au dollar hier mercredi sur un marché des changes nerveux à quelques heures du discours devant l'ONU du secrétaire d'Etat américain, Colin Powell, sur l'Irak. Vers 10h00 GMT (11h00 à Paris), la devise européenne s'échangeait à 1,0919 dollar contre 1,0922 trois heures plus tôt et 1,0887 dollar mardi soir à New York. Elle a grimpé jusqu'à 1,0935 vers 8h30 GMT, son plus haut niveau depuis mars 1999, lorsqu'elle avait atteint 1,1042 USD. Le dollar cotait 119,31 yens contre 119,37 auparavant et 119,67 yens mardi soir à New York. Selon l'économiste d'ABN Amro, les opérateurs de marché «craignent que ce discours mène à une guerre sans que les alliés aient été convaincus de la nécessité d'une action immédiate». Dans cet environnement dominé par les tensions géopolitiques, «la forte hausse du nombre de demandeurs d'emplois en Allemagne est passée inaperçue, mais la fragile économie allemande pourrait avoir beaucoup de mal à absorber l'impact d'une appréciation continue de la monnaie unique», a-t-on indiqué.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc