×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:2227 Le 06/03/2006 | Partager

. 50 ans du Maroc et les élèves des grandes écoles Les Marocains inscrits dans les grandes écoles françaises organisent les «Journées de la jeunesse marocaine», les 18, 19 et 20 avril 2006 à Paris dans le cadre de la commémoration du Cinquantenaire de l’indépendance du Maroc. Plusieurs ateliers et manifestations culturelles sont prévus au programme. L’ambassadeur du Maroc en France, Fathallah Sijilmassi animera la conférence inaugurale intitulée «La France, éternel premier partenaire?» et Meziane Bellefquih présentera «L’état des lieux de l’économie marocaine». Driss Benzekri est annoncé dans l’atelier politique pour un sujet qu’il connaît bien: «Les années de plomb: devoir de mémoire». Le ministre de la Communication, Nabil Benabdellah animera le débat sur le thème: «Aujourd’hui au Maroc, peut-on compter sur un quatrième pouvoir?».. La SFI lie ses prêts à la clause socialeLa Société financière internationale (filiale de la Banque mondiale chargée des prêts au secteur privé) a décidé de lier l’accès à ses concours financiers à la performance en matière de droits et de conditions de travail. Toute entreprise qui postulerait au financement de la filiale de la Banque mondiale devra prouver qu’elle se conforme aux normes internationales du travail, telles qu’elles sont définies par l’Organisation internationale du travail (OIT). La norme sociale est un paquet d’exigences qui va de l’interdiction au recours au travail forcé, au travail des enfants et aux pratiques discriminatoires au respect de la liberté d’association et du droit de négociation collective. En vertu de cette nouvelle doctrine, les clients de la SFI sont également tenus de se conformer à une série d’autres normes de base, notamment en matière de santé et de sécurité et de protection de la main-d’œuvre. Elle exige en outre l’application d’une politique pour une gestion efficace des suppressions d’emplois. Les associations des syndicats ont applaudi à cette «avancée sociale».. La Douane et l’externalisationLes administrations de douane, des ONG et des institutions financières se retrouveront du 6 au 8 avril 2006 à Bengalore (Inde) au cours de la Conférence annuelle de l’Organisation mondiale des douanes sur les technologies d’information. Le thème retenu est «L’externalisation et la délocalisation des fonctions TI: quels enjeux pour la douane?» Les opérations douanières informatisées doivent-elles être externalisées ou délocalisées? Existe-t-il un argumentaire solide qui justifie cette démarche? Quels sont les risques que présente une telle décision? Quels sont les avantages d’un tel mode de fonctionnement? C’est à toutes ces questions que tenteront de répondre les conférenciers.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc