×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:1919 Le 17/12/2004 | Partager

. Le déficit hydraulique s’aggrave dans la région du SoussLa demande croissante en eau due au développement de l’activité agricole dans la région du Souss a entraîné un déficit hydraulique annuel d’une moyenne de 260 millions de m3, a indiqué le directeur de l’agence du bassin hydraulique du Souss-Massa, Bendaoud Boukanouch. Lors d’une réunion tenue récemment à Taroudant sous la présidence du gouverneur de la province et consacrée à l’examen des moyens de rationaliser l’usage de l’eau dans le domaine agricole, Boukanouch a souligné que les ressources hydrauliques superficielles dans la région du Souss atteignent annuellement 422 millions m3, alors que les ressources hydrauliques souterraines renouvelables sont de l’ordre de 414 millions m3. Mais celles-ci sont sujettes à plusieurs contraintes, dont le déficit de précipitations pluviométriques, la succession des années de sécheresse, etc. Pour faire face à cette situation, le directeur de l’Agence a souligné que sa structure a œuvré pour la mise en place d’un schéma directeur visant le développement intégré des ressources hydrauliques de la région. Il a ajouté que ce plan est axé entre autres sur la réalisation de grands barrages et le soutien de l’alimentation artificielle des ressources hydrauliques souterraines.. Révision des taxes d’importation des voitures d’occasionLa révision du coefficient d’abattement pour la fixation de la valeur de la taxe sur les voitures d’occasion importées a permis un renouvellement du parc automobile national sans que cela n’implique une baisse des recettes fiscales, a indiqué le ministre des Finances et de la Privatisation, Fathallah Oualalou. Le ministre a ajouté que le coefficient d’abattement a connu, à partir de la fin du mois d’octobre 2000, une baisse progressive de 50 à 25% pour les voitures âgées de trois ans et plus dans le but de renouveler le parc automobile national et de préserver la sécurité routière et l’environnement. Ces mesures, a-t-il dit, ont permis une baisse importante de 59,2% du nombre de voitures d’occasion dédouanées, qui est passé de 25.584 unités en 2000, à 10.437 en 2003. Parallèlement, le nombre de voitures neuves dédouanées a connu une augmentation de 46,7%, passant de 17.326 unités en 2000, à 25.424 unités en 2003.Le ministre a fait état d’une augmentation de 21% des recettes provenant des dédouanements de voitures d’occasion en 2003. Ces recettes, a-t-il dit, sont passées de 1997,7 millions de dirhams en 2000 à 2417,2 millions de dirhams en 2003.. Projet de tramway à Rabat Le Conseil de la municipalité de Rabat a approuvé, le 13 décembre, la conclusion d’une convention avec la société SABR Aménagement (filiale de la caisse de dépôt et de gestion) pour la réalisation des études et des travaux relatifs au projet de tramway, qui reliera dans une première phase les villes de Rabat et de Salé. Le directeur général de la société SABR Aménagement, Sakel El Mghari a indiqué dans un exposé devant les membres du conseil de la municipalité en session extraordinaire, que le coût d’investissement initial global du projet de tramway qui verra le jour en 2010, est évalué en première approximation à 2,5 milliards de dirhams, précisant que le Fonds Hassan II pour le développement économique et social et la direction générale des collectivités locales contribueront à son financement. Le coût d’exploitation annuelle du projet serait de 117 millions de dirhams, tandis que la recette annuelle atteindrait 152 millions de DH pour près de 172.000 voyageurs par jour ouvrable, ou encore 51 millions de voyageurs par an, a-t-il ajouté. Parmi les raisons qui sont derrière la création de ce projet d’envergure, figure la forte densité du trafic quotidien sur le pont Moulay Hassan reliant les cités de Rabat et Salé et emprunté par plus de 600.000 personnes par jour.. Casablanca: SûretéLe travail reprendra son cour normal, à partir de ce vendredi, dans 16 postes et arrondissements de police relevant de la préfecture de police du Grand Casablanca, après l’achèvement des travaux de réhabilitation et de réfection. Les arrondissements concernés sont ceux de Massira Al Khadra, Bourgone (sûreté de Casa-Anfa), Hay Hassani-Aïn Chock (sûreté de Hay Hassani), Sbata, Sidi Othmane, Hay Sadri (sûreté de Ben M’sick Sidi-Othmane), Biada, Derb Lakbir (sûreté Al Fida Mers-Soltane). Il s’agit aussi du Service des accidents de la circulation de Aïn Borja et les arrondissements de Derb Moulay Cherif (sûreté de Hay Mohammadi-Aïn-Sbaa), Sidi Moumen I, Sidi Moumen V, Attacharouk (sûreté de Sidi Barnoussi Znata) et ceux de Derb Marrakech et Al Wafaa (Mohammédia). . Settat: Conseil régional du tourismeLa Région Chaouia-Ouardigha s’est dotée, récemment, d’un Conseil régional du tourisme qui constituera un pilier important du développement du secteur dans la région. La création de ce conseil vise à dynamiser l’activité touristique dans la région à travers la mise en place de programmes susceptibles d’attirer les investissements générateurs d’emplois. La création d’une telle structure au niveau de la région Chaouia-Ourdigha est devenue plus qu’une nécessité.. Des mineurs de Oukacha visitent une exposition de Mehdi QotbiUne dizaine de mineurs du Centre de réforme et de réhabilitation d’Oukacha ont visité, mercredi à Casablanca, l’exposition de l’artiste peintre Mehdi Qotbi, organisée depuis le 1er octobre sous le thème ‘’Mehdi Qotbi : le voyage de l’écriture’’. Selon les responsables du centre, cette visite a pour objectif de permettre à ces jeunes de sortir de leur isolement en les plongeant dans le monde de l’art et de la culture et en les préparant moralement à affronter le monde extérieur, surtout que le délai de leur incarcération expire en février prochain. L’exposition qui réunit plus d’une centaine d’oeuvres étalées sur 20 années de travail de l’artiste se poursuivra jusqu’au 31 décembre.   . Mouvements migratoires à l’époque romaine“Les mouvements d’individus et de peuples, la dynamique migratoire et les immigrations dans les provinces occidentales de l’empire romain” est le thème de la 16e session du Congrès international “l’Africa Romana”, dont les travaux ont débuté jeudi à Rabat, avec la participation de plus de 290 chercheurs, académiciens et universitaires appartenant à plus de 12 pays. Organisé sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI et du président italien, Carlo Azeglio Ciampi, ce Congrès, qui se tient jusqu’au 18 décembre, a pour objectif de favoriser l’échange d’expériences et d’expertises sur les méthodologies de recherche et de débat sur les nouveautés de la recherche et du savoir et de communiquer les derniers résultats obtenus au terme de recherches sur l’histoire, le patrimoine et la civilisation de l’Afrique du Nord et ses relations avec le monde méditerranéen dans les époques anciennes.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc