×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:1594 Le 04/09/2003 | Partager

. Déficit budgétaire, maladie communeEn présentant ses prévisions pour le deuxième semestre de 2003, l'OCDE (voir supra) a noté que les déficits budgétaires se sont multipliés: un peu partout au sein de l'OCDE, les pays à l'équilibre budgétaire “sont peu nombreux”. Si le creusement des déficits publics peut contribuer à la relance d'une économie, l'organisation juge que “la recommandation de prendre en main les finances publiques (dès que la croissance sera retrouvée) est une préconisation tout à fait universelle”. Même la très sage Allemagne est devenue dépensière. Son déficit public se situera certainement au-dessus de la limite de 3% du PIB fixée par le Pacte de stabilité budgétaire européen en 2004, compte l'OCDE, ce qui va renforcer le clan de déficitaires en Europe.Le gouvernement allemand vient d'annoncer, en fin de semaine dernière, que le déficit public dépasserait en 2003 pour la deuxième année consécutive la limite de 3%, avec un chiffre de 3,8%. Mais le ministre des Finances Hans Eichel a assuré que le déficit redescendrait en 2004 sous les 3% du PIB.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc