×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Brèves

    Par L'Economiste | Edition N°:2771 Le 07/05/2008 | Partager

    . Rabat/artisanat: Un schéma directeur pour la formationAprès la région de Fès, Rabat s’engage dans l’élaboration de son schéma directeur de la formation professionnelle dans les métiers de l’artisanat. L’objectif est de définir les besoins du secteur au niveau local en matière de profils et de compétences humaines. Ainsi, un séminaire a été organisé hier à Rabat, en présence d’Anis Birou, secrétaire d’Etat chargé du département de l’Artisanat. Le but est d’impliquer les professionnels dans ce chantier qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale concernant ce secteur. Stratégie qui vise à former 60.000 personnes à l’horizon 2015. D’autres régions vont suivre prochainement la démarche de Rabat. Il s’agit de Marrakech, Casablanca, Tanger et Tétouan.. Meknès abrite le festival du cheval La 3e édition du Festival international du cheval aura lieu du 8 au 17 mai, à Meknès. Organisée par l’association «Espace Région Meknès-Tafilalet» (ERMT), la manifestation a pour objectif de promouvoir l’image de la région sur les plans touristique, culturel, économique et agricole.Ainsi, le programme du festival prévoit notamment une chevauchée de Moulay Ali Chérif à Meknès à laquelle prendront part une quarantaine de cavaliers, dont 27 cavaliers venus de France, d’Espagne et de Suisse, qui traverseront Rissani, Merzouga, Ajdir et Khénifra, avant d’atteindre la ville de Meknès où tout un programme d’animation autour du cheval sera mis sur pied. Par ailleurs, des spectacles équestres, des fantasias, des compétitions, des expositions, des forums et des conférences sont aussi prévus. . Fkih Ben Salah  augmente sa production de lait Fkih Ben Saleh est certainement le plus important site de traitement laitier du continent africain et du Moyen-Orient. De fait, Centrale Laitière vient d’y investir quelque 120 millions de DH pour augmenter les capacités de production. Les nouvelles installations permettent également la fabrication de 50 tonnes de poudre de lait par jour. L’objectif est d’accompagner parallèlement le développement de la collecte du lait. . Tanger: Projet de jumelage avec le Cap-Vert La commune urbaine de Tanger a validé le projet de jumelage de la ville avec Praia, capitale du Cap-Vert. Ce projet fait suite à la récente visite à Tanger du président de la république du Cap-Vert. Située à Sotavento, l’une des principales îles de l’archipel du Cap-Vert, la capitale Praia dispose d’un aéroport international et d’un port qui joue un rôle économique vital pour l’archipel.. Tétouan: Rencontre sur l’Amo La faculté pluridisciplinaire de Tétouan organise, le 17 mai, une rencontre sous le thème «L’Assurance maladie obligatoire (AMO), bilan et perspectives». Cette rencontre sera animée par des universitaires, des académiciens et des professionnels du secteur. . Incendie de Lissasfa: Le procès démarre aujourd’huiC’est aujourd’hui 7 mai que démarre le procès des personnes impliquées dans l’incendie de l’usine Rosamor Ameublement, qui avait fait 55 morts à Lissasfa. Quatre personnes sont poursuivies dans le cadre de cette affaire. Il s’agit du patron de l’usine, ses deux fils (gérants) et un employé qui est accusé d’être à l’origine de l’incendie. «Quelques-unes des victimes ou de leurs ayants droit se sont déjà constituées partie civile. Leur défense revendiquera au cours du procès des dommages et intérêts», souligne une source judiciaire. Selon elle, «la Cour fera certainement appel à plusieurs témoins parmi les rescapés de l’incendie pour qu’ils révèlent des informations sur les installations de sécurité au sein de l’usine». Rappelons qu’une première audience a déjà eu lieu dans ce procès, mais elle a été reportée suite à une demande de la défense des accusés qui réclamait du temps pour mieux étudier les accusations. Celles-ci ont principalement trait à l’homicide involontaire (article 432 du code pénal), aux coups et blessures non intentionnels (433) ou encore à l’incendie involontaire (435). . Affaire de l’effondrement: Enième reportLe tribunal de première instance de Kénitra a encore une fois reporté l’examen dans l’affaire de l’effondrement de l’immeuble en construction à Kénitra en janvier dernier. Le TPI, qui devait rendre son verdict lundi 5 mai, a fini par renvoyer l’audience à lundi prochain. L’ajournement devrait permettre à la Cour de recueillir le témoignage de certains ouvriers rescapés. 7 accusés dont 5 en détention préventive sont poursuivis dans ce dossier. Rappelons que l’effondrement d’un immeuble en construction avait fait 18 morts et 26 blessés en janvier dernier à Kénitra.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc