×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Courrier des Lecteurs

    Bourses internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:446 Le 18/02/1999 | Partager

    · Tokyo: Volumes modérés
    Les prises de bénéfices repointent le nez à la Bourse de Tokyo.
    A l'issue de la séance de mercredi, l'indice Nikkei 225 a cédé 73,97 points pour s'établir à 14.158,67 points.
    "Les investisseurs prennent leurs bénéfices après quatre séances consécutives de hausse", expliquent des analystes du marché.
    Il est conforté par un autre analyste de Nomura Securities qui a affirmé que les actions avaient baissé en raison des ajustements de portefeuilles avant la clôture des comptes.
    Globalement, le volume des échanges a été modéré. Environ 400 millions d'actions ont changé de main.

    · Londres: Hausse
    La Bourse de Londres a nettement progressé mardi grâce au soutien de Wall Street et à la progression des valeurs bancaires (notamment la Barclays).
    L'indice Footsie des cent principales valeurs a clôturé en hausse de 1,42% à 6.108,6 points.
    Parmi les valeurs du Footsie, 27 ont terminé en baisse et 73 en hausse.
    Le volume des échanges était estimé à un milliard d'actions en fin de séance.

    · Paris: Marché irrégulier
    Malgré la fermeté de Wall Street et du Dollar, la Bourse de Paris a été irrégulière mardi, terminant la journée sur une note faible. En hausse de 1,17% à l'ouverture, l'indice CAC 40 a fini la séance avec un repli de 0,32% à 4.052,32 points.
    Par ailleurs, la conjoncture du pays continue d'inquiéter plus d'un.
    "Nous pensons que l'horizon de 2 à 2,2% de croissance cette année en France est le plus vraisemblable, ce ralentissement n'est pas catastrophique, ce n'est pas un signal négatif", rassure un des observateurs. Globalement, les économistes demeurent optimistes. L'enquête annuelle réalisée par la banque Natexis fait état d'une activité soutenue. Les 55 plus grands groupes français, hors secteur financier, tablent pour 1999 sur une croissance de leur activité presque aussi performante que l'année précédente.
    Les économistes du CCF sont également optimistes. Ils viennent de réviser à la hausse leur prévision de croissance pour la France à 2,5% en 1999, alors qu'ils tablaient auparavant sur une hausse de seulement 2,1% du PIB.

    · Francfort: Marché calme
    La Bourse de Francfort a repris 0,13% mardi. L'indice X-DAX a clôturé à 4.895,11 points dans un marché calme.
    La plus grande performance du jour a été signée Deutsche Bank qui a publié ses résultats 1998 le lendemain. Son cours a réalisé un bond de 4,68%.
    Autres progressions notables: celle de Hoechst (+1,07%), d'Adidas (+1,06%) et de Metro (+1,12%).

    Yousra MAHFOUD (AFP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc