×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Courrier des Lecteurs

    Bourse: Le crédit à la consommation surperforme le marché

    Par L'Economiste | Edition N°:511 Le 20/05/1999 | Partager

    · Prévisions: Une croissance bénéficiaire moyenne à 15% pour les deux prochaines années

    · Sofac Crédit et Diac Salaf à acheter à moyen terme, Crédor et Eqdom à conserver, selon Attijari Intermédiation


    L'essor que connaît le crédit à la consommation se reflète en bourse. Pour les premiers mois de l'année 1999, la performance de l'indice sectoriel a fait mieux que l'indice général de la Bourse. Dans une évaluation du secteur, les analystes d'Attijari Intermédiation sont très confiants quant à l'avenir boursier des sociétés de crédit à la consommation. «Les niveaux de valorisations relatifs aux acteurs du secteur doivent s'apprécier au regard des perspectives bénéficiaires, de la maîtrise du risque client et des performances économiques et financières affichées par lesdites sociétés», souligne l'étude.
    Il est toutefois précisé que les comparaisons de ROE (Rentabilité des fonds propres) et ROA (rentabilité des actifs moyens) doivent être abordées avec prudence puisque la politique de financement diffère selon les métiers de la société. Attijari Intermédiation estime à 15% la croissance bénéficiaire moyenne du secteur pour les deux prochaines années. Celle-ci pourrait être encore plus significative pour Diac Salaf et Sofac Crédit en raison de leurs orientations stratégiques.
    Le titre Acred a surperformé le marché d'une manière exceptionnelle depuis le début de l'année. Son cours a gagné 22,3%(1). La valeur a surtout profité de l'annonce de son rapprochement avec Somafic qui appartient également au groupe d'assurances Axa Al Amane. Mais de manière générale, les investisseurs se portent plus sur les titres Eqdom et Crédor «pour leur position concurrentielle sur des segments porteurs en plus de la qualité des actions». A noter qu'avec Diac Salaf, ces deux sociétés affichent les meilleures performances du secteur en termes de rentabilité financière et économique. Mais le principal handicap des représentantes de ce secteur à la cote reste le manque de liquidité. Diac Salaf, Diac Equipement et Sofac Crédit sont les plus touchées à cause notamment de leur positionnement historique sur l'activité automobile, considérée comme plus risquée que les autres segments.

    Attijari Intermédiation recommande l'achat à moyen terme des titres Sofac Crédit et Diac Salaf qui présentent une sous-évaluation par rapport aux cours actuels. Les valeurs Crédor et Eqdom sont à conserver selon la société de bourse.
    La principale caractéristique du marché du crédit à la consommation est la forte concentration. «Sept sociétés contrôlent 80% des crédits distribués et les trois premières en détiennent 56%», est-il expliqué dans la note.

    Hanaâ FOULANI

    (1) Les performances et les valorisations boursières de l'étude sont basées sur les cours au 27 avril 1999.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc