×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse: La relance se confirme

Par L'Economiste | Edition N°:1536 Le 10/06/2003 | Partager

. Masi et Madex enregistrent des performances respectives de 7 et 8%. Les volumes échangés ont plus que tripléSemaine exceptionnelle sur la place financière de Casablanca en termes de performance. En effet, le Masi et le Madex ont enregistré une progression hebdomadaire record de respectivement 7,08 et 8,48%, ramenant leur performance annuelle à 19,7 et 18,7%. Selon les analystes de Wafa Bourse, cette hausse est le fait d'une forte pression à l'achat qui a concerné principalement les valeurs du continu. Ainsi, selon tous les indicateurs, la reprise enclenchée depuis plusieurs semaines tend à se consolider. «Tous les ingrédients étaient réunis pour favoriser une reprise à long terme, il fallait juste un élément déclencheur pour encourager les investisseurs à reprendre confiance«, soulignent les analystes. La cession de la Régie des Tabacs au groupe franco-espagnol Altadis est venue à point nommé pour lancer le processus. Une chose est sûre, les analystes sont unanimes sur le fait que le contexte macroéconomique est favorable pour asseoir la reprise du marché encore fragile. “Il y a un réel regain d'intérêt de la part des institutionnels et des personnes physiques, dicté par les bonnes perspectives macroéconomiques”, soulignent-ils. “Les opérateurs prennent conscience qu'il y a une certaine dynamique qui est en train d'être enclenchée”, ajoutent les analystes. En effet, le lancement de grands projets d'investissements, la baisse de la Taxe intérieure de consommation de l'énergie, des taux d'intérêt de plus en plus bas… autant d'éléments qui sont de nature à redonner confiance aux investisseurs. Selon des analystes, la relance du marché devrait s'inscrire dans la durée. Le fait que cette reprise soit accompagnée de volumes conséquents conforte l'idée qu'elle ne peut être que durable. Ainsi, le chiffre d'affaires hebdomadaire a atteint 347 millions de DH, soit plus du triple du volume de la semaine dernière. La hausse concerne aussi bien le compartiment des blocs que le marché central. De même, la moyenne quotidienne est passée de 10,3 à 34,7 millions de DH. Le marché central a ainsi drainé 312 millions de DH contre 100 millions une semaine auparavant. Les valeurs Holcim, ONA, Samir et SNI ont presque réalisé 60% du volume.Côté variations, les plus fortes hausses ont été réalisées par les valeurs du continu alors que les plus fortes baisses ont touché des titres peu liquides. Dans un contexte haussier, trois secteurs se sont distingués plus particulièrement, Pétrole & Gaz (14,8%), Mines (12,5%) et Assurances (12,3%). En tout cas, si l'embellie se confirme, elle bénéficiera dans un premier temps à l'agroalimentaire et au secteur constructions-bâtiments. Ce que confirme un analyste: «Pour l'heure, les institutionnels sont surtout intéressés par les grandes entités de la place disposant d'une assise financière assez solide. C'est le cas notamment des entreprises du secteur du bâtiment et matériaux de construction, et de l'agroalimentaire«.Par un effet d'entraînement, les holdings en profiteront, grâce notamment à leurs nombreuses participations dans les sociétés appartenant à ces secteurs. Les banques aussi devraient en bénéficier mais dans une moindre mesure. Fédoua TOUNASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc