×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Bourse: Est-ce la reprise?

    Par L'Economiste | Edition N°:2926 Le 23/12/2008 | Partager

    . Les indices atteignent de bons niveaux. Volumétrie et capitalisation en progression Depuis un bon moment, la Bourse n’avait pas retrouvé de tels niveaux. On se demandait même si elle était capable de se ressaisir en cette période de crise, tant les prévisions des analystes étaient pessimistes. Et voilà que la place marocaine contredit les pronostics. A l’exception d’une légère ondée en milieu de semaine dernière, le beau temps règne sur le marché depuis 8 séances. Et la journée d’hier en est la meilleure illustration. Le Moroccan all shares index progresse de 2,30% à 11.551,02 points. «Il atteint, ainsi, un plus haut depuis près de 2 mois», observe un trader. Encore mieux pour le Madex, qui gagne 2,41% à 9.515,55 points. Cela réduit leurs pertes annuelles à -9,01 et -9,07%. Et que dire de la capitalisation: elle suit la même tendance pour retrouver un niveau «convenable» à 560 milliards de DH, soit plus de 11 milliards par rapport à la veille. Côté variations, les valeurs immobilières se placent en tête. Après quelques séances de disette, Addoha et Alliances retrouvent le haut de l’affiche. Elles se placent toutes deux à la limite de la réservation à la hausse en s’appréciant de 6,00% à respectivement 127,20 et 689 DH. A signaler que c’est la première fois depuis début décembre qu’Alliances retrouve et dépasse son cours d’introduction. Les autres plus fortes variations sont à mettre à l’actif de Managem (réservée à la hausse), Mediaco et Snep qui enregistrent des performances variant entre 5,96 et 5,99% à respectivement 241,65, 221,90 et 640 DH. A l’inverse, la plus forte baisse revient à Delattre, qui recule de 5,84% à 532 DH. Elle est suivie de Distrisoft qui perd 4,45% à 472 DH. A noter que Diac Salaf retombe dans ses travers après avoir atteint de bons niveaux. La valeur se déprécie de 2,39% à 221 DH. En termes de flux transactionnel, le volume de la journée dépasse 648 millions de DH, exclusivement drainés sur le marché principal. Après avoir réalisé la plus forte progression, Addoha prend la première place au niveau des échanges avec plus de 178 millions de DH. CGI, second volume (86 millions de DH), conforte le bon comportement du secteur immobilier pour clôturer en progression de 0,46% à 2.200 DH. Le secteur des cimentiers n’est pas en reste non plus, les valeurs le composant affichent des réalisations variant entre 1,79% à 1.170 DH pour Lafarge et 3,51 % à 2.951 DH pour Sonasid. Les deux titres réalisent des volumes intéressants à respectivement 33 et 38 millions de DH. Concernant le secteur bancaire, à l’exception de BMCI qui recule de 2,89% à 874 DH, tous les autres titres sont au vert. A commencer par CIH qui réalise 5,92% à 519 DH dans un volume de 33 millions de DH. Pour leur part, BMCE et AWB prennent respectivement 2,06 et 3,73% à 262,30 et 275 DH dans des volumes de 36 et 23 millions de DH. Concernant le secteur des sociétés de portefeuille, ONA se bonifie de 4,77% à 1.362 DH dans une volumétrie de 34 millions de DH. Delta Holding et SNI terminent en progression de 2,50% à 81,96 DH pour la première et 0,06% à 1.621 DH pour la seconde. Enfin, avec un volume de 25 millions de DH, Itissalat Al-Maghrib tire son épingle du jeu. L’action termine sur une légère progression (0,12%) à 168 DH. Dans ces conditions la fin d’année devrait être prometteuse.M. A. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc