×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Courrier des Lecteurs

Bourse: CFG recommande d'acheter Maghrébail

Par L'Economiste | Edition N°:462 Le 12/03/1999 | Partager

· La société de bourse anticipe une croissance bénéficiaire forte de Maghrébail en 1999
· Continuité de la politique prudente de provisionnement


De "neutre'', il y a quelques mois, la recommandation de CFG passe à "surpondérer'' sur le titre Maghrébail jusqu'au cours de 570 DH contre 527 mercredi 10 mars.
Depuis janvier 1998, la société de leasing a en effet fait du chemin. Les chiffres communiqués par CFG et les anticipations de ce dernier en attestent.
La nouvelle recommandation de CFG se base sur trois facteurs. Une anticipation vient en premier lieu. CFG table en effet sur une croissance du résultat net de Maghrébail de 15% en 1999, soit un bénéfice de 35,5 millions de DH. Ce taux de croissance, selon les estimations de CFG, a été enregistré en 1998 avec 30,9 millions de DH de résultat net. "Une croissance de 15% est nettement significative, sachant que ce taux se limite à 8 ou 9% sur le marché'', indique-t-on auprès de CFG.
La politique de provisionnement suivie par Maghrébail a également motivé la recommandation de CFG.
Ce dernier note qu'en dépit de son faible risque-client, Maghrébail pratique un taux de provisionnement élevé (72,9% en 1997). Conséquence: un risque de pertes non provisionnées faible, ce qui reflète une politique prudente de provisionnement. CFG, prudent aussi, table sur la continuité de cette politique avec un taux de 83% en 1998 et 90% en 1999.

Ralentissement de l'encours de crédit


En dernier lieu, l'analyse de CFG souligne la faiblesse des ratios de valorisation de Maghrébail par rapport au marché. La décote actuelle est de 21% en termes de PER 99E contre une décote historique de 13%.
Par ailleurs, l'étude de CFG fait ressortir une diminution du rendement de l'encours de Maghrébail. Cela est dû à la pression concurrentielle que connaît le secteur. Cette dernière, conjuguée à la décélération des investissements, pousse CFG à anticiper un ralentissement de la croissance de l'encours de crédit (+19% en 1998 contre +24% les trois dernières années). La tendance à la diminution du rendement de l'encours de Maghrébail devrait se poursuivre dans les années à venir. CFG anticipe à ce propos une baisse de 61 points de base en 1998 et de 127 en 1999.
Cependant, Maghrébail a réussi à limiter la contraction de sa marge nette. Cela a été possible grâce à la réduction des coûts de ses ressources.

Khalid TRITKI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc