×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

BMCE Bank assainit son portefeuille et promet

Par L'Economiste | Edition N°:1735 Le 29/03/2004 | Partager

. Le résultat net en hausse de 45%. Bonne performance pour les assurancesSatisfecit général pour le management du groupe Benjelloun lors de la présentation des résultats annuels vendredi 26 mars. Pour la branche banque, les premiers fruits de la stratégie de développement du marché des particuliers et de consolidation du positionnement du marché entreprises commencent à poindre à l'horizon pour BMCE Bank. 2003 aura été, pour la filiale du groupe Finance.com, l'année de la consolidation financière. Ainsi, le résultat net agrégé progresse de près de 45% à 407,8 millions de DH, alors que le résultat d'exploitation dépasse le 1 milliard en hausse de 14,6%, en raison notamment du recul des charges générales d'exploitation. Véritable baromètre de l'activité bancaire, le PNB ne progresse, en revanche, que de 0,2% en 2003, s'établissant à 2,23 milliards de DH. Les particuliers et MRE y ont participé à hauteur de 38%, alors que le marché des PME/PMI et Corporate y ont contribué respectivement à hauteur de 24 et 12%. L'effort de rationalisation des charges a eu pour effet une compression du coefficient d'exploitation de 2,3 points à 55,7%. Quant aux dépôts et crédits nets à la clientèle, ils sont en progression respectivement de 15,6 et 7% contre une performance de 8,7 et 11% pour le secteur bancaire. Les parts de marché évoluent, quant à elles, de 1 point en pourcentage pour les dépôts globaux à 16,1% et de 0,3 point de pourcentage pour les crédits globaux à 16,7%. La rationalisation du portefeuille de participation de BMCE Bank a nettement contribué à la bonne tenue des résultats avec plus de 62,6 millions de DH. Fruit de plus-values nettes réalisées sur cession de titres de participation. Le management a poursuivi, lors de l'exercice 2003, l'effort d'assainissement du portefeuille par l'affectation de 707 millions de DH de dotations globales brutes aux provisions. La banque a, en effet, passé plus de 642 millions de DH de provisions pour créances sur clientèle. Ce qui représente des dotations nettes aux provisions sur créances de 471,6 millions de DH. Pour leur part, les assurances ont aussi enregistré une bonne année. Sur le point de fusionner, les deux compagnies du groupe ont surperformé, réalisant des bénéfices de 236 millions de DH pour la RMA et 235 millions de DH pour Al Wataniya, en progression de 31 et 80%. Les deux entités s'accaparent 23,5% de parts de marché et réalisent un total de primes émises de 2,77 milliards de DH. La branche télécoms du groupe ne serait en équilibre qu'en 2005, précise le management. Une première distribution de dividende est en effet prévue l'année prochaine. Pour l'exercice 2003, Méditel a enregistré un résultat brut d'exploitation de 1,05 milliard de DH. F. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]com
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc